Un Russe devient le premier homme à atteindre le Pôle Nord à vélo

SCOTT Russia
Bogdan Boulytchev, voyageur de la ville de Iaroslavl (251 kilomètres au nord-est de Moscou) s’est rendu au point le plus septentrional du globe sur un deux-roues, une première historique.

Le 12 avril, Bogdan Boulytchev a annoncé sur sa page Facebook son intention de rouler à vélo jusqu’au Pôle Nord. Il a confié être las de voyager en voiture et avoir décidé de « se tester contre les éléments ». La semaine dernière, il a ainsi établi un record du monde en chevauchant son fatbike (VTT à pneus larges permettant une adhérence sur terrain difficile). On ne peut pas dire que ce soit le type de vacances relaxantes auxquelles aspirent bon nombre de personnes.

Avant de commencer son expédition, il a tout d’abord rejoint la base polaire russe de Barnéo. Cependant, la situation des glaces étant actuellement mauvaise, il était dangereux d’y rester trop longtemps. Il a donc pris la décision de se rapprocher au plus près du Pôle Nord en hélicoptère. Ce dernier l’a ainsi déposé à 10 kilomètres du point le plus septentrional de la planète.

Lire aussi : Voyageant à vélo, un Français bloqué dans la Iakoutie enneigée suite à une crevaison

Bogdan a avoué ne pas avoir eu peur du redoutable froid arctique, ni du fait d’être la seule personne à des centaines de kilomètres, entourée uniquement par la nature, la neige et la glace. Croiser le chemin d’un ours polaire n’était pas non plus impossible et cela n’a fait qu’augmenter le taux d’adrénaline dans ses veines.

« À certains endroits il n’y avait que de la glace, à d’autres de la neige. Mais comme la glace était très froide, et que le soleil la réchauffait, il s’est avéré que 70% de l’itinéraire que j’ai suivi était comme une route d’hiver normale, déneigée. Le reste du temps, tu voyages à travers des buttes, la neige et par-dessus des crevasses », a-t-il expliqué à son retour.

Il a également établi un second record, celui du plus court tour du monde, en franchissant tous les méridiens sur le Pôle, ce qui n’a nécessité que 48 secondes. Sa candidature au Livre Guinness des records a d’ores et déjà été déposée.

Découvrez à présent la récente épopée de ce Français ayant décidé de se lancer dans une traversée de l’Oural en solitaire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies