Comment une ethnie a érigé un temple bouddhiste unique après son retour de déportation

Legion Media
Les moines kalmouks pratiquent l'astrologie et la médecine bouddhiste en attendant la visite du Dalaï-Lama.

Ces descendants d'anciens Mongols, connus sous le nom de Kalmouks, vivent dans le sud de la Russie et sont la seule nation bouddhiste en Europe. Ils ont construit ce temple bouddhiste dans cette partie du monde pour préserver leur religion après que le gouvernement soviétique eut essayé de la détruire.

Les Kalmouks, en tant que nation, sont tombés disgrâce auprès du gouvernement soviétique après que beaucoup d'entre eux ont résisté à l'avancée de l'Armée rouge vers le sud de la Russie pendant la guerre civile et plus tard, après que l'occupation nazie de leurs terres a déclenché des actes de collaboration parmi les habitants.

Expulsés de leurs terres en 1943, les habitants ont été dispersés dans toute l'Union soviétique jusqu'à ce que le gouvernement soviétique ne leur permette de rentrer chez eux en 1956. Les croyants bouddhistes n’ont cependant pas pu procéder à la renaissance de leurs sanctuaires jusqu'à l'effondrement de l'URSS.

Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï-Lama, a béni la construction du Burkhan Bakshin Altan Sume, l'un des plus grands sanctuaires bouddhistes d'Europe situé en Russie, lorsqu'il a visité la capitale de Kalmoukie, Elista, en 2014.

Le sanctuaire a officiellement ouvert ses portes en décembre 2005. Sa cérémonie d'ouverture a été consacrée à la fête bouddhiste Zul et commémorait en même temps le jour de la déportation de ce peuple.

Selon la tradition bouddhiste, le temple abrite une résidence du Dalaï-Lama entre autres lieux. La résidence est située au cinquième niveau du sanctuaire et se compose d'un bureau, d’une salle pour les audiences avec le chef bouddhiste, d’une chambre à coucher, et d’une cuisine.

Bien que le Dalaï-Lama n'ait jamais séjourné dans sa résidence russe, les bouddhistes russes gardent toujours le cinquième niveau vacant et prêt si la visite se produit à l'avenir.

D'autres personnalités célèbres et représentants spirituels ont cependant visité le sanctuaire. L’acteur Steven Seagal a créé l’événement parmi les bouddhistes kalmouks quand il a visité le temple en 2007. L'acteur est devenu citoyen d'honneur de Kalmoukie et s'est vu offrir un appartement par le chef de la république.

Le temple Burkhan Bakshin Altan Sume est célèbre pour sa statue de Bouddha de 9 mètres de haut recouverte d'or. C'est la plus grande statue de Bouddha dans toute l'Europe.

27 personnes servent dans le temple, y compris les moines. Ils pratiquent l'astrologie, la médecine bouddhiste et initient les gens aux rituels spirituels. Beaucoup d'entre eux ont appris leur métier dans les temples bouddhistes d'Inde.

Le moine bouddhiste bouriate Dachi-Dorjo Itigilov est officiellement décédé il y a 90 ans. Il a rejoint le Nirvana après avoir exigé que son corps soit exhumé 30 ans plus tard. Mais voilà qu’un phénomène pour le moins étrange semble s’être emparé de sa dépouille.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.