Trésors du métro de Moscou: les stations de la ligne jaune où vivent des créatures mythologiques

Station Park Pobedy

Station Park Pobedy

Legion Media
Sur les stations de la ligne Kalininsko-Solntsevskaïa (alias jaune) on peut trouver non seulement des symboles de l'époque soviétique, mais aussi des créatures de la mythologie slave ou des organismes disparus il y a des millions d'années.

Novoguireïevo

Les piliers et les murs de la gare sont décorés de frises écarlates consacrées à la nature de la région de Moscou. Cela n'est pas surprenant, puisque Novoguireïevo était la station la plus proche de la ville de Reoutov, dans la région de Moscou, avant l'ouverture de la gare de Novokossino en 2012.

Perovo

La station a été conçue selon un ton blanc pour créer une sensation de légèreté et d'immensité. La décoration de la station est consacrée aux animaux mythologiques. L'un des panneaux de pierre sculptés sur le mur représente Sirin, une créature mythologique slave avec la tête et la poitrine d'une femme et le corps d'un oiseau. Un autre montre l'oiseau prophétique slave Gamayoun, symbole de la sagesse et de la connaissance. Pégase (issu de la mythologie grecque), sur l'un des autres panneaux, symbolise le pouvoir et la prospérité, et le soleil représente la source de la vie sur Terre.

Chosse Entouziastov

Avant la Révolution de 1917, le site de la future gare était traversé par la route de Vladimir (Vladimirka), une voie par laquelle les détenus se rendaient en Sibérie pour les travaux forcés, connus en russe sous le nom de « katorga ». C'est pourquoi le combat pour la liberté dans l'Empire russe a été choisi comme motif principal de la décoration de la station. Au bout de la salle, on peut trouver la sculpture « Flamme de la liberté », avec des mains de pierre géantes qui brisent leurs chaînes.

Sur les murs, on peut voir des panneaux avec différentes images liées à la révolution: un palais en feu, la place du Sénat à Saint-Pétersbourg, des baïonnettes et des sabres, la forteresse Pierre et Paul, des fusils et des drapeaux rouges.

Aviamotornaïa

La décoration de la station a été consacrée aux concepteurs de moteurs d'avions. La sculpture en métal au bout de la salle montre Icare (encore tiré de la mythologie grecque), qui plane sur les flux d'air ascendants.

Le toit de la station a été conçu afin de ressembler à un tapis magique - il se compose de nombreuses pyramides d'or anodisé avec deux types d'images: les rayons du soleil et les étoiles de la nuit.

Plochtchad Illitcha

Plochtchad Illitcha (« Place Illich ») a été nommée d'après Vladimir Lénine (son patronyme, pour être précis) et possède un buste de lui dans le hall. Mais le trait le plus intéressant de la station est que dans ses colonnes, faites en marbre rouge, on peut trouver de vrais fossiles de crinoïdes, d'ammonites et de brachiopodes.

Tretiakovskaïa

La station a été nommée en l'honneur de la galerie Tretiakov située à proximité, le principal musée des beaux-arts russes dans le monde. Les murs de la gare sont décorés de bas-reliefs en bronze d’artistes, de sculpteurs et de peintres d'icônes russes.

Au-dessus de la porte menant vers les escalators, on peut voir une énorme image de la galerie Tretiakov.

Park Pobedy

Park Pobedy (Parc de la Victoire) possède les plus longs (126 m) escalators du métro de Moscou. Les décorations de la station sont consacrées aux victoires de la Grande Guerre patriotique (1941-1945) et à la guerre patriotique de 1812.

Le bout de la salle est décoré d'une image représentant les commandants de l'armée russe lors de l'invasion napoléonienne de la Russie, faite par Zourab Tsereteli. Une œuvre analogue à l'autre bout du couloir réalisé par le même artiste était consacrée à la victoire dans la Grande Guerre patriotique, mais elle fut démantelée en 2015 pour faire place, plus prosaïquement, à une sortie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer