Six choses à faire dans les parcs de Moscou cet été

Sergei Karpov / TASS
Faire du yoga, danser la bachata ou se consacrer pendant deux heures à l’étude du farsi ? A vous de choisir !

1. Danser

La salsa, la bachata et le merengue : chacun trouvera une danse latino-américaine à son goût. Depuis le 1er mai, le parc Gorki sur le quai Pouchkine propose de faire le plein de motifs cubains. Les cours sont donnés gratuitement tous les mercredis et les samedis, exception faite des jours de pluie et d’autres cas de force majeure.

Cette merveilleuse tradition dure depuis plusieurs années et a même été baptisée : le Pont. Il vaut mieux y venir avec son partenaire, mais si vous n’avez pas trouvé d’autre amateur de danse, il est possible de faire des connaissances sur place. Pas besoin de fouiller son armoire à la recherche d’une belle robe ou d’un costume : l’essentiel, c’est de s’habiller de façon à être à l’aise.

2. Apprendre à dessiner

Le pavillon Ecologie sur les monts Vorobiovy propose pendant presque tout l’été (du 19 juin au 28 août) des leçons de dessin pour les amateurs de tous les âges : de 15h00 à 18h00.

Les « élèves » ont le choix entre deux formats : des cours en plein air et des ateliers artistiques. Les premiers consistent à travailler sous lumière naturelle dans la nature, ce qui permet de rendre intégralement la richesse et les variations de couleurs, les jeux d’ombre et de lumière.

Les ateliers artistiques proposent des leçons de collage, de croquis et d’autres techniques de dessin. C’est gratuit pour les enfants de moins de 7 ans, tandis que les adultes devront s’acquitter de la somme de 300 roubles (un peu plus de 4 euros).

3. Faireduyoga

Dans la fraîcheur de l’été, grande inspiration et relaxation profonde au rythme de l’enchaînement de positions Suria Namaskar, la Salutation au soleil. C’est ainsi que, sous la direction d’un professionnel du yoga, les amateurs d’un mode de vie sain peuvent débuter leur journée au Parc des arts Muséon. Ayant fait le plein d’énergie, on peut embrayer sur le travail au bureau ou partir à la découverte de la ville.

A partir du 1er juin, Muséon donne tous les jours des cours gratuits de yoga en plein air. Matin et soir, les amateurs s’installent sur les marches en bois entre la Maison centrale des artistes et le quai Krymskaya afin de s’initier aux différentes déclinaisons, comme le hatha-yoga, le kula-yoga ou le yantra-yoga. Une seule condition pour ces cours : ne pas oublier son tapis de yoga.

4. Apprendredeslanguesrares

Toujours dans le Parc des arts Muséon, vous pourrez apprendre des langues gratuitement dans le pavillon Ecole. Et si les années précédentes, on pouvait choisir entre le chinois, le japonais et le français, cet été, les langues sont un brin plus exotiques : vous pouvez vous initier à l’arabe ou au farsi. La première est enseignée tous les dimanches de 16h00 à 18h00 et la seconde tous les samedis, au même horaire.  

5. Trouver le sceptre d’Ivan le Terrible

L’agence d’aventures cognitives Wise Rabbit propose quant à elle un tout autre format de loisirs. La quête du Sceptre du tsar Ivan est une aventure qui se joue sur tablette et où les participants deviennent les détectives qui doivent retrouver le sceptre d’Ivan le Terrible, fabriqué, selon les descriptions, en corne de licorne, incrustée de diamants, d’émeraudes, de saphirs et de rubis.

L’équipe peut compter de une à cinq personnes et la partie coûte 2000 roubles (environ 28 euros).

6. Apprendre à faire du savon au miel

Les 13 et 14 août, le plus grand parc-musée ethnographique de Russie, Ethnomir, accueillera un festival du miel. Les visiteurs de ce parc interactif pourront assister à des concerts de collectifs folkloriques, voir la première récolte de miel et participer à l’inauguration du musée de l’apiculture. Il sera également possible de s’initier à la fabrication de savon au miel et de bougies en cire d’abeille, ainsi que d’apprendre à réaliser de petites abeilles façon patchwork.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.