Des quads pour l'armée russe dans l’Arctique

Des cadets de l'Haute Ecole militaire Rokossovski testent des RM 500-2 dans la région de l'Amour.

Des cadets de l'Haute Ecole militaire Rokossovski testent des RM 500-2 dans la région de l'Amour.

Igor Ageyenko/RIA Novosti
L'armée russe envisage de déployer une division motorisée équipée de quads à Tchoukotka, en Extrême-Orient. Objectif : empêcher le débarquement de saboteurs.

La Russie va introduire en 2018 plusieurs bataillons motorisés équipés de véhicules motorisés à quatre ou six roues pour patrouiller sur la péninsule de Tchoukotka, le long des rives du détroit de Béring.

Selon une source de RBTH au sein du complexe militaro-industriel, la décision de principe de créer de nouveaux bataillons est déjà prise. Actuellement, on réfléchit au nombre nécessaire de divisions motorisées et aux équipements optimaux pour assurer la défense de la péninsule.

Pourquoi des quads aux frontières Nord

Les militaires ont préféré les quads aux motoneiges pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, la zone côtière de la péninsule de Tchoukotka est très rocheuse, souvent marécageuse et recouverte d'une fine couche de neige qui impose d'utiliser des appareils montés sur roues. En cas d'urgence militaire, il est nécessaire de disposer de moyens de réaction rapide permettant d'arriver presque immédiatement sur le théâtre des combats et de retenir les attaques ennemies en attendant l'arrivée des forces principales.

La source de RBTH souligne que le ministère russe de la Défense étudie actuellement l'achat de quads militaires à la compagnie « Mécanique russe ».

Ce véhicule tout-terrain est conçu sur la base du modèle de série PM500–2 et est équipé d'un moteur à quatre temps d'un seul cylindre, pour une puissance de 38 chevaux. Cet appareil à quatre roues motrices est capable de surmonter des obstacles au sol et dans l'eau et de fonctionner jusqu'à des températures atteignant –30°C.

Les constructeurs affirment que la carrosserie de ce quad militaire est protégée par un revêtement spécial en poudre, et que tous les contacts et la connectique sont protégés par une fibre imperméable.

Quelles différences avec un quad classique ?

La carrosserie du véhicule militaire tout-terrain est équipée d'une série de protections contre les tirs d'armes légères. Le système de défense du quad comprend un emplacement pour installer un lance-grenades et permet aux militaires de tirer au fusil de précision ou automatiques.

Actuellement, les concepteurs étudient la modernisation du tout-terrain pour pouvoir y installer des mitrailleuses de calibre 7,62 mm.

Aujourd'hui, les divisions motorisées de Russie utilisent les véhicules d'infanterie BMP-2 et BMP-3, ainsi que les blindés de transport de troupes BTR-80 et BTR-82. L'infanterie arctique recourt également à des remorqueurs MTLB ainsi qu'à des remorqueurs à deux chenilles DT-30 « Vitiaz ».

Il sera possible de voir les quads de l'armée et d'autres nouveautés de l'armement russe au forum technique et militaire « Armée-2016 » dans la région de Moscou du 6 au 11 septembre.  

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.