Opération russe en Syrie : un nouveau commandant du contingent est nommé

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou (3e à gauche) visite la base de Hemeimim en Syrie. Photo prise le 18 juin 2016.

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou (3e à gauche) visite la base de Hemeimim en Syrie. Photo prise le 18 juin 2016.

AP
Le nouveau commandant devra changer le cours de la bataille contre les combattants de Daech, qui mènent une offensive près de Palmyre.

Le lieutenant-général Alexandre Jouravlev, premier adjoint au commandant du District militaire Sud, est nommé commandant du contingent russe en Syrie.

« Le nouveau commandant est un homme réservé. Nous savons qu’il y a 20 ans, il a été diplômé de l’Académie militaire des forces blindées, puis a gravi les échelons de chef de l’Etat-major d’un régiment de blindés au commandant d’une division d’infanterie mécanisée dans l’Extrême-Orient russe. Après avoir servi dans le Caucase, en 2015, il est détaché en Syrie en qualité de commandant adjoint de l’opération », nous précise l’observateur militaire d’Izvestia Dmitri Litovkine.

La « période de transition » pendant le changement du commandement des Forces aérospatiales russes dans la République arabe syrienne (le précédent commandant en chef a été promu après un tournant dans la guerre civile, ndlr) a été difficile pour les troupes gouvernementales de Bachar el-Assad. Ainsi, les combattants de Daech sont passés de la défensive à l’offensive dans les environs de Palmyre (province de Homs, centre) et ont brisé plusieurs avant-postes à l’est de la ville.

« La destruction des combattants près de Palmyre est la première mission du nouveau commandant. A ces fins, les responsables du ministère de la Défense ont déjà utilisé, à trois reprises, un groupe de six bombardiers-porte-missiles stratégiques Tu-22M3, chacun chargé de huit tonnes de bombes de démolition à fragmentation », indique l’analyste.

L’expert précise que les frappes ont été effectuées les 12, 14 et 21 juillet à l’est de Palmyre, près des agglomérations d’As-Sukhnah et d’Arak.

Il explique que, pour riposter à l’intensification des opérations des combattants de Daech, l’Etat-major des Forces aériennes russes envisage également d’utiliser les bombardiers-porte-missiles Tu-95MS et Tu-160 dans les opérations militaires.

Par ailleurs, en octobre, le porte-avion Amiral Kouznetsov interviendra également dans les opérations militaires en Syrie. Le navire transporte une dizaine d’hélicoptères Ka-52K Katran qui seront utilisés sur le terrain pour la première fois, ainsi que 15 chasseurs Su-33 et MiG-29K/KUB.

Destinés aux étudiants de différents niveaux de formation, les cours permettront tant de prendre connaissance des techniques que de les perfectionner.

Lire aussi : 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.