La Russie enregistre son troisième vaccin anti-Covid

Ilia Pitalev/Sputnik

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

CoviVac, tel est le nom du troisième vaccin anti-Covid enregistré en Russie. Développé par le Centre Tchoumakov, il est basé sur l’antigène du SARS-CoV-2 inactivé, obtenu à partir d’un malade soigné dans un hôpital de Moscou, et est conseillé aux personnes âgées de 18 à 60 ans.  

Anticipée ces jours-ci, l’annonce a été faite par le premier ministre Mikhaïl Michoustine, qui a fait en outre savoir que les 120 000 premières doses seront en circulation civile dès la mi-mars. 

>>> Comment se déroule la vaccination contre la Covid-19 en Russie?

Le ministre de la Santé, Mikhaïl Mourachko, a pour sa part indiqué que le vaccin CoviVac avait démontré son innocuité et son efficacité lors des tests cliniques et que les études d’envergure se poursuivront.

Pour rappel, en août, la Russie a enregistré son premier vaccin anti-Covid, le Spoutnik V, conçu par le centre Gamaleïa, et une récente étude parue dans les pages de la revue Lancet a démontré qu’il était efficace à 100% contre les formes moyennes et graves de la maladie. Il utilise deux adénovirus.

Le deuxième vaccin russe, mis au point par le centre sibérien Vektor, est peptide et porte le nom d’EpiVacCorona.

Dans cet autre article, nous nous intéressons à la collaboration des scientifiques américains et soviétiques ayant permis de vaincre la polio.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies