La Russie se prononce quant à la possible production en Algérie du vaccin Spoutnik V

Nikolaï Guyngazov/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Alors que l’Algérie avait plus tôt ce mois-ci fait part de son désir de lancer, sur son territoire, la production du vaccin russe anti-Covid-19 et avait annoncé que des négociations à cette fin avec la Russie étaient en cours, cette dernière a, en ce début de semaine, confirmé la tenue de ces pourparlers, rapporte RIA Novosti.

« Pour l’instant, cette question est en cours de discussion. Après avoir reçu les premières données de la partie russe, la société algérienne sélectionne actuellement l'équipement nécessaire », a déclaré Ivan Nalitch, représentant commercial de la Russie en Algérie, soulignant que les négociations impliquaient le ministère algérien de l’Industrie pharmaceutique, le Fonds d’investissement direct russe ainsi que la compagnie pharmaceutique algérienne Frater-Razes.

Et d’ajouter que les délais de ce projet pourront être définis en fonction de la réception et du réglage des équipements, ainsi que de la formation des spécialistes à qui en sera confiée la charge.

Pour rappel, le Spoutnik V a été le premier vaccin enregistré au monde contre la Covid-19. Selon les données récemment publiées dans la revue de référence The Lancet, son efficacité s’élève à 91,6%. D’autres pays ont d’ores et déjà entamé la production locale de ce préparatif, à l’instar de la Chine, du Brésil, du Kazakhstan ou encore de l’Inde et de la Corée du Sud.

Dans cet autre article, nous vous révélions tout ce qu’il faut savoir au sujet de ce vaccin.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies