Remède contre la Covid-19: la Russie participera aux essais d'un médicament franco-américain

pixabay

La Russie s’est jointe aux tests cliniques du Kevzara, médicament conçu par le français Sanofi et l’américain Regeneron en vue du traitement des patients ayant développé une forme sévère de Covid-19, informe la société tricolore sur son site.

En effet, s’il avait d’ores et déjà été expérimenté aux États-Unis la semaine dernière, la Russie, mais également la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et le Canada ont rejoint ce programme sanitaire visant à prouver l’efficacité de ce préparatif agissant comme un inhibiteur du récepteur de l’interleukine 6. Cette cytokine jouerait, il est vrai, un rôle important dans la réponse pulmonaire hyperinflammatoire chez les patients sévèrement atteints de l’actuel coronavirus, a-t-il été constaté lors d’une étude en Chine.

>>> La Russie se dotera d’une technologie pour surveiller les porteurs du SARS-CoV-2

« Malgré ces constatations encourageantes, il est impératif de mener un essai randomisé, soigneusement planifié, pour bien comprendre l’impact réel de Kevzara et c’est d’ailleurs le but de ce programme mondial d’essais cliniques », a donc souligné le docteur George D. Yancopoulos, président de Regeneron.

Pour rappel, au 30 mars 2020, en Russie, 1 836 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus, qui a par ailleurs provoqué la mort de 9 malades. Afin d'arrêter la propagation du virus, le pays a mis en place une série de mesures, dont une semaine chômée et un confinement à Moscou - ville comptant le plus important nombre de malades - et dans sa région.

En Russie, des travaux visant à trouver un médicament contre le nouveau coronavirus sont également en cours. Ainsi, comme le rapporte l'agence RIA Novosti, trois vaccins sont développés avec la participation de l'Académie des sciences de Russie.

Dans cet autre article, nous vous présentons l’Arbidol, médicament soviétique controversé que la Chine a ajouté à la liste des traitements contre le coronavirus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies