En Russie, des fouilles prochaines pour sortir de terre les restes des troupes de Napoléon

Leo Reynolds/Visual Hunt
Une opération réalisée dans le cadre d'un projet bilatéral de grande ampleur ayant d'ores et déjà abouti à de fascinantes découvertes.

En août, dans la banlieue de Viazma (218 kilomètres à l’ouest de Moscou), seront menées des fouilles à l’emplacement où seraient enterrés plusieurs dizaines de soldats tombés lors de la retraite des troupes napoléoniennes en novembre 1812, rapporte l’agence TASS.

Ce projet, débuté en mai dernier dans la région de Smolensk sous le patronat du dialogue de Trianon et regroupant des représentants de la Société historique et militaire de Russie, de la Fondation du développement des initiatives historiques russo-françaises, et de l’Académie des sciences de Russie, ainsi que des archéologues et étudiants des deux pays, a déjà permis une première étude de différents lieux liés à l’histoire de la campagne de Russie, mais aussi la découverte présumée de la dépouille du général Charles-César-Etienne Gudin, proche de Napoléon.

Les restes de soldats et de chevaux, des fragments d’équipements, d’armes et de pièces de monnaie ont par ailleurs d’ores et déjà été envoyés aux spécialistes afin d’être expertisés.

À noter que le Dialogue du Trianon a été institué en 2017 par les présidents des deux nations afin de renforcer les liens unissant ces dernières.

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment le piège de Moscou s’est refermé sur Napoléon.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies