Des fichiers confidentiels Google Docs accessibles à tous sur le moteur de recherche russe Yandex

Maksim Blinov/Sputnik

Pourriez-vous imaginer que vos documents enregistrés sur Google Docs puissent être visualisés par l’ensemble des utilisateurs de la Toile ? Si telle est votre crainte, ce qui s’est passé dans la soirée du 4 juillet devrait vous mettre la puce à l’oreille. En effet, toute une série de documents rédigés dans Google Docs ont été référencés mercredi par le moteur de recherche russe Yandex.

Par conséquent, des listes de mots de passe, des comptes bancaires non déclarés de plusieurs entreprises et d’autres informations confidentielles ont été rendus accessibles à tout internaute lambda. Pour les consulter, il suffisait de saisir dans la fenêtre de recherche « site : docs.google.com пароли » (« site : docs.google.com mots de passe », en russe).

Quelques heures après que les internautes s’en sont rendu compte (et certains en ont profité pour fourrer leur nez dans les secrets des autres), Yandex a contacté Google pour les prévenir du problème, expliquant que les fichiers en question pourraient contenir des données confidentielles.

Comme l’a par la suite précisé la compagnie, « Yandex indexe seulement la partie ouverte d'Internet, soit les pages accessibles par lien hypertexte sans login ni mot de passe ».

Or, Google permet aux utilisateurs de choisir les paramètres de confidentialité des documents sauvegardés sur Google Docs. Il parait toutefois que beaucoup d’internautes n’y ont pas prêté attention ou ont considéré qu’en l’absence de lien vers le fichier personne ne pourrait y avoir accès. Ainsi, pour sécuriser vos données, prenez le temps de cliquer sur les « paramètres de partage » de vos fichiers et de vérifier que seules les personnes autorisées peuvent y avoir accès.

Par le biais de cette autre publication, découvrez ce que les Russes pensent de confidentialité des données personnelles.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies