Des dents d’un requin préhistorique confisquées à la frontière avec la Chine

wikipedia / www.naviquan.com
Une drôle de trouvaille a été faite par les douaniers de la région du Primorié, dans l’Extrême-Orient russe: une vingtaine de dents d’un carnivore préhistorique a été découverte dans les bagages d’un voyageur chinois. Cette rareté a finalement trouvé sa place dans un musée du pays.

Plus d’une vingtaine de dents d’un requin préhistorique ont été confisquées par la douane de la région du Primorié à un citoyen chinois qui tentait de les faire sortir du pays. Ces fossiles extrêmement rares et vieux de quelque 30 millions d’années ont par conséquent été transférés au musée de l’Université fédérale de l’Extrême-Orient, rapporte l’agence d’information RIA Novosti.

« L’expertise a permis d’établir que les dents appartiennent au requin Otodus obliguus, de la famille Otodonidae de l'ordre des Lamniformes », indique la source, citant un communiqué de l’université.

Lire aussi : Le squelette d’une rhytine de Steller retrouvé sur une île de Russie

Selon les douaniers, le Chinois, sur lequel ce trophée historique a été découvert, a assuré avoir acheté ces dents rarissimes en Russie. Les employés du musée de l’Université pensent par ailleurs que ces dents auraient pu être trouvées dans le Priamourié, un territoire allant du fleuve Amour à la mer d’Okhotsk.

Comme le confie Irina Volvenko, curatrice principale du musée, ces pièces vont enrichir la collection de l’établissement, où figure d’ores et déjà une dent de Mégalodon, de la taille d’une paume humaine.

Lire aussi : Un étrange «ver de mer» découvert sur le littoral de l’Extrême-Orient russe

« Otodus obliguus est particulièrement intéressant, car il a vécu il y a des dizaines de millions d’années et est supposé être l’ancêtre du Mégalodon, le plus grand requin de la planète dont la longueur atteignait les 15 mètres », explique-t-elle.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies