Un algorithme de reconnaissance faciale russe épate le service du renseignement américain

Getty Images

NtechLab, une compagnie basée en Russie et évoluant dans le domaine des technologies de reconnaissance faciale, a remporté 2 prix sur 3 nominations lors du concours Face Recognition Prize Challenge, aux États-Unis, rapporte l’agence de presse TASS.

Cet événement était organisé par l’agence IARPA, qui dépend directement du Bureau du Directeur du renseignement national américain et qui est en charge de mener des recherches sur l’application des nouvelles technologies pour pallier les problèmes rencontrés par la Communauté du renseignement du pays.

Le programme de NtechLab, qui a ébahi le jury, utilise un algorithme permettant de retrouver une personne sur une base d’un milliard d’individus grâce à une simple photographie, et tout cela en seulement une demi-seconde. C’est donc sans surprise que la compagnie russe est sortie victorieuse des catégories Rapidité d’identification et précision d’identification.

NtechLab a été fondée en 2015 par les Russes Artiom Koukharenko, programmeur diplômé de l’Université d’État de Moscou, et Alexander Kabakov, homme d’affaires. Leur technologie de reconnaissance faciale a par ailleurs d’ores et déjà rejoint l’arsenal des Services de renseignements russes, qui ont intégré cet algorithme baptisé FindFace à leurs systèmes au cours de l’été 2017.

Des projets pilotes pour l’introduction de la technologie de NtechLab ont en outre été lancés dans environ 100 compagnies à travers le monde, y compris en Russie, en Europe, aux États-Unis et en Chine. En mai 2017, NtechLab a également reçu près d’1,29 million d’euros de la part d’une communauté d’investisseurs à la tête de laquelle se trouvent le fond d’investissement Impulse VC et Alexandre Provotorov, ex-directeur général de la société russe de télécommunications Rostelecom.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer