Ces projets automobiles soviétiques morts avec l'URSS

Ces projets avaient pour but de donner un nouveau souffle à l'industrie automobile soviétique, mais en raison de la chute de l'URSS, ils ne sont jamais arrivés au stade de la production en série. Russia Beyond présente les meilleurs concepts soviétiques.

NAMI Ochta

L'Ochta, conçu par le centre de recherche automobile NAMI basé à Leningrad, pouvait être fier de ses caractéristiques aérodynamiques parfaites. Mais le projet a été réduit à néant par un incident malencontreux. De retour d'une exposition internationale, la voiture a été confisquée par des douaniers soviétiques pour des taxes impayées. Après un long séjour au parking du service des douanes, elle est revenue à ses créateurs dans un état affreux, ce qui a miné l'enthousiasme des concepteurs de Leningrad.

AZLK-2143

L'AZLK-2143 Yaouza a été développé par l'usine automobile AZLK (Usine automobile Lénine Komsomol) à la fin des années 1980. La voiture avait un design futuriste avec deux niveaux de fenêtres, dont le plus bas pouvait être abaissé. Seulement trois prototypes ont été réalisés, mais la voiture a inspiré la création du VAZ-2110, qui a eu plus de chance.

Zil-4102 Michka et Raïka

La voiture a été conçue sur ordre de Mikhaïl Gorbatchev. Les voitures Rolls Royce étaient prises comme modèles, mais à la fin, le Zil-4102 ressemblait plus à la limousine Cadillac Fleetwood de 1985. Deux prototypes ont été réalisés, officieusement connus sous le nom de Michka et Raïka (formes affectueuses de Mikhaïl et Raïssa, c'est-à-dire Gorbatchev et sa femme). Étonnamment, le président soviétique a détesté le résultat, et la voiture n'a jamais été produite en série.

VAZ-2702

Les camionnettes de livraison n'ont pas eu un destin enviable en Union soviétique. Le VAZ-2702 Poney était destiné à remédier à ce problème. Malheureusement, il s'est avéré être si fragile qu'il s'est même cassé en deux parties pendant un crash-test.

MAZ-2000 Perestroïka

Nommé en l'honneur de l'ensemble des réformes politiques initiées par Mikhaïl Gorbatchev pour remodeler l'Union soviétique, le MAZ-2000 échoua également, ne survivant pas à la chute du pays. Et ce bien que pour son époque, il ait bénéficié d'un certain nombre d'innovations révolutionnaires, y compris une conception modulaire et un compartiment destiné au conducteur de forme aérodynamique.

Moskivtch-2144 Istra

Le modèle de 1985 était remarquable pour ses immenses fenêtres et ses portes en aile de mouette, inexistantes jusque-là en Union soviétique. La chute de l'URSS a mis fin à ce projet prometteur.

Moskvitch-3733 Tonnik

Ce minibus à huit places a été conçu conjointement par des ingénieurs soviétiques et tchécoslovaques. Plusieurs prototypes ont été réalisés, mais 1991 est arrivé, et Moscou et Prague n'ont jamais vu cette voiture dans leurs rues.

UAZ-3170 Simbir

Ce tout-terrain soviétique a subi des tests dans les montagnes du Tian Shan et du Pamir en Asie centrale. La voiture était destinée à la fois à la sphère civile et militaire, mais a été abandonnée dans les deux domaines sur fond de chaos post-soviétique. Beaucoup de ses concepts ont été réalisés dans le dernier UAZ Patriot.

NAMI-0290 Orange

Le NAMI-0290 brillant et radieux n'était pas remarquable uniquement en raison de sa couleur. C'était l'une des meilleures voitures de sport soviétiques des dernières années de l'Union soviétique. Cependant, dans les années 1990, elle a été divisée en morceaux et reléguée aux oubliettes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer