Poutine : deux vaccins contre Ébola brevetés en Russie

Reuters
La ministre de la Santé a déclaré que l’un des vaccins était efficace pour les gens infectés par le VIH.

Deux vaccins contre le virus Ebola, qui a tué plusieurs milliers de personnes en Afrique de l’Ouest, ont été brevetés en Russie, a déclaré le président Vladimir Poutine lors d’une réunion du gouvernement.

Selon lui, le vaccin affiche « une efficacité supérieure à celle des médicaments utilisés jusqu’à présent dans le monde ».

Comme l’a déclaré à la suite de Poutine la ministre de la Santé Veronika Skvortsova, l’un des vaccins brevetés est efficace chez les gens infectés par le VIH. Skvortsova a déclaré que « tous les tests montrent une neutralisation totale du virus avec une concentration très faible des vaccins ».

RBTH n’a pas encore pu recevoir de confirmation par des experts en brevetage des vaccins.

Après que l’Organisation mondiale de santé ait annoncé le début d’une épidémie d’Ébola dans trois pays d’Afrique de l’Ouest (Libéria, Sierra Leone et Guinée) en 2014, la Russie a décidé de relancer le fonctionnement du laboratoire soviéto-guinéen d’étude des virus tropicaux. Moscou a assigné environ 80 millions de dollars à l’élaboration d’un vaccin et à l’aide à la Guinée dans la lutte contre l’épidémie.

Dans le cadre de l’aide à la Guinée, un groupe d’épidémiologistes et de virologues russes a été envoyée sur place avec un laboratoire mobile basé sur un camion Kamaz.

L’annonce du début des test de plusieurs vaccins par la Russie avait été faite dès septembre 2014. On supposait alors qu’un vaccin serait prêt pour des tests sur l’homme à l’été 2015.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.