Un membre du Congrès US mord à l’hameçon de deux farceurs russes

14 février 2017 Oleg Egorov
Les spécialistes russes du canular téléphonique Vovan et Lexus ont encore frappé. Cette fois-ci leur cible était Maxine Waters, élue démocrate à la chambre des Représentants. Lors de la conversation, les deux hommes ont convaincu l’Américaine de condamner la Russie pour son ingérence dans les affaires… d’un pays inexistant.
Maxine Waters
Maxine Waters, membre de la chambre des Représentants du Congrès américain Crédit : Reuters

La chaîne YouTube des farceurs russes Vovan et Lexus a publié le 13 février l’enregistrement d’une conversation avec Maxine Waters, membre de la chambre des Représentants du Congrès américain.

Maxine Waters reçoit un appel de la part d’un homme se présentant comme Vladimir Groïssman, premier ministre ukrainien, qui évoque avec elle les sanctions contre la Russie. En réalité, Maxine Waters parle à l’un des prankeurs : en règle générale, les conversations en anglais reviennent à Vovan.

Le faux Vladimir Groïssman dit espérer que le Sénat américain empêchera le président Donald Trump de lever les sanctions contre la Russie et en introduira d’autres suite aux nouvelles « preuves » de la politique agressive de Moscou.

Les élections au Limpopo

« Ils se sont ingérés dans la politique intérieure du Limpopo », s’indigne le farceur en affirmant que des hackers russes ont piraté les serveurs du système de dépouillement du scrutin à Limpopo, en Afrique, pour placer dans le fauteuil présidentiel « leur marionnette politique Aïbolit ».

Maxine Waters répond sans sourciller qu’elle ne sait pas encore comment s’y prendre, vu qu’elle ne dispose pas d’informations sur les effectifs du renseignement américain dans le pays.

Elle aura beau chercher, en vain. Car Limpopo n’est pas un pays, mais un fleuve d’Afrique australe qui figure dans Aïbolit, le conte préféré de plusieurs générations de petits Soviétiques et Russes écrit par Korneï Tchoukovski. Aïbolit n’est pas le nom d’un nouveau dictateur, mais celui d’un gentil docteur qui soigne les animaux africains, qui ressemble un peu au Docteur Dolittle de Hugh Loftingi et dont le nom se traduit du russe comme Aïe, j’ai mal.

Dieu, n’abandonne pas l’Amérique ! 

Lors de leur conversation, les farceurs ont également rappelé que la Russie « avait occupé Donetsk et Lvov », après quoi Maxine Waters s’est déclarée étonnée que « l’armée régulière de Poutine » stationne déjà en Ukraine occidentale. Elle a promis à son interlocuteur son soutien dans la condamnation de la Russie et afin de durcir les sanctions contre Moscou.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a fait un commentaire plein d’ironie sur Facebook : «  Le président Aïbolit du Limpopo… Les contes russes deviennent réalité. Dieu, n’abandonne pas l’Amérique ! ». Répondant à l’un des commentaires, elle a notamment indiqué : « C’est odieux que ceux qui influencent les destinées du monde n’aient aucune idée de ce monde ».

États de service des deux farceurs

Vovan et Lexus sont deux grands noms  du canular téléphonique. Ils ont déjà joué des tours à la star Elton John, au président turc Recep Tayyip Erdogan et au sénateur John McCain. Ils ont été soupçonnés de relations avec les services secrets, ce que les deux hommes ont toujours nié.

Lire aussi : 

Garçon, un « russiano », s’il vous plaît!

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les hackers russes

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook