Une ceinture ferroviaire décongestionnera les transports de Moscou

Le train électrique Lastochka conçu par Siemens.

Le train électrique Lastochka conçu par Siemens.

Maxim Blinov / RIA Novosti
Moscou a inauguré le 10 septembre une nouvelle ligne circulaire de chemin de fer, la Ceinture centrale (MTsK), à l’image du réseau S-Bahn allemand et du métro léger de Londres. Les nouvelles voitures dotées du wifi transporteront jusqu’à 400 000 personnes par jour, ce qui permettra de soulager de 15% les lignes de métro et de réduire de 20 minutes le trajet moyen en ville.

L’idée de construire une ligne circulaire ne date pas d’hier. Elle a été émise il y a plus d’un siècle par le ministre des Finances de l’Empire russe Serge Witte. Le 7 novembre 1897, le tsar Nicolas II a tenu une réunion spéciale pour donner l’ordre d’entamer la construction de la Petite ceinture.

Les travaux ont démarré en 1903. Les gares étaient réalisées dans le style Art nouveau. Les tuiles pour les toits étaient achetées à Varsovie et les horloges étaient commandées chez le célèbre Paul Buhre. Les locaux bénéficiaient de l’électricité et étaient chauffés au moyen de poêles.

Le train électrique Lastochka passe un test sur la Ceinture centrale (MTsK). Le Lastochka est un train à grande vitesse russe conçu par Siemens. Crédit : Maxim Blinov / RIA NovostiLe train électrique Lastochka passe un test sur la Ceinture centrale (MTsK). Le Lastochka est un train à grande vitesse russe conçu par Siemens. Crédit : Maxim Blinov / RIA Novosti

Mais contrairement aux attentes, les voyageurs ne se sont pas précipités pour prendre la nouvelle ligne : le prix des billets était trop élevé. La politique tarifaire a été révisée et les trains de la Petite ceinture sont restés au service des ouvriers et des employés jusqu’en 1917.

A la fin des années 1920, quand les quartiers où passait la ligne furent desservis par des bus et des trams, le chemin de fer a été fermé aux voyageurs et réservé uniquement au transport de fret.

Les autorités soviétiques ont déclaré à plusieurs reprises leur intention de remettre en service la Petite ceinture en qualité de transport en commun. Mais l’habitude d’y faire circuler des convois de marchandises et certains traits spécifiques de la construction ne permettaient pas de remplacer rapidement les wagons par des voitures pour voyageurs.

Les visiteurs du Forum urbain de Moscou dans la salle d'exposition du Manège devant la carte de la Ceinture centrale. Crédit : Evgenii Biyatov / RIA NovostiLes visiteurs du Forum urbain de Moscou dans la salle d'exposition du Manège devant la carte de la Ceinture centrale. Crédit : Evgenii Biyatov / RIA Novosti

Ce n’est qu’en 2011 que les autorités de Moscou ont adopté le projet d’intégration de la ligne circulaire au réseau de transports de la ville, ce qui place la Petite ceinture sur le même plan que le métro léger de Londres, le S-Bahn allemand, le Stadtbahn autrichien, le RER français, le Passante italien et le HEV hongrois.

Quoi de neuf pour les Moscovites ?

La nouvelle ligne est desservie par des trains Lastotchka (Hirondelle) mis au point par le géant Siemens spécialement pour les chemins de fer russes. Ces convois ont transporté les participants et invités des JO de 2014 à Sotchi, et circulent dans la région de Moscou.

Les voyageurs ont à leur disposition 130 paires de trains tous les jours. Les voitures sont plus grandes que les rames de métro : elles sont plus larges, mais comptent moins de places assises, elles disposent de WC, de la climatisation, d’écrans et d’un espace pour les poussettes et les vélos.

La Ceinture centrale a été inaugurée le 10 septembre. Crédit : Sergei Savostianov / TASSLa Ceinture centrale a été inaugurée le 10 septembre. Crédit : Sergei Savostianov / TASS

Les convois sont équipés du wifi et de prises pour recharger les appareils. Chaque train compte cinq voitures pouvant transporter 1250 voyageurs. Le paiement s’effectue par cartes semblables à celles du métro : la carte prépayée ou la carte individuelle rechargeable Troïka.

La MTsK compte 31 arrêts dont 17 en correspondance avec les lignes de métro et toutes les autres avec les lignes d’autres transports en commun. Sur 11 arrêts, la correspondance avec le métro se fait par des galeries couvertes, technique baptisée par les ingénieurs « pieds secs ». Dans 10 stations, il est possible de faire une correspondance avec un train de banlieue.

L’Atelier de maintenance ferroviaire soviétique sur le chemin de fer Oktyabrskaya de Moscou, 1939. Crédit : Anatolii Garanin / RIA NovostiL’Atelier de maintenance ferroviaire soviétique sur le chemin de fer Oktyabrskaya de Moscou, 1939. Crédit : Anatolii Garanin / RIA Novosti

Les autorités de Moscou affirment que 8 minutes au maximum seront suffisantes pour effectuer une correspondance. L'intervalle moyen entre les trains sera de 5 à 6 minutes aux heures de pointe et de 10 à 15 minutes en dehors des heures d’affluence. Les horaires de la ligne sont semblables à ceux du métro : de 06h00 à 01h00.

Selon les prévisions, la Petite ceinture doit soulager de 15% la ligne circulaire du métro et de 40% les gares de la ville : les habitants de la région n’auront plus à s’y rendre pour descendre dans le métro, ils prendront le nouveau train, ce qui, d’après les ingénieurs, permettra de réduire de 20 minutes le trajet statistique moyen en ville.

Les soldats réservistes de l'Armée rouge partants sur le front depuis la région de Moscou, URSS, 1941. Crédit : Arkadii ShaikhetLes soldats réservistes de l'Armée rouge partants sur le front depuis la région de Moscou, URSS, 1941. Crédit : Arkadii Shaikhet

Etant donné que pour plusieurs millions d’habitants, la nouvelle ligne deviendra le moyen de transport le plus proche de chez eux, les trains transporteront d’ici la fin de l’année 400 000 personnes par jour. Au total, la Petite ceinture pourra accueillir jusqu’à 300 millions de voyageurs par an.

Lire aussi : 

Des palais sous les pavés 

Le métro de Moscou, un monument d’architecture souterraine

Ode au métro moscovite

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.