Conduite agressive : ce qui est désormais interdit sur les routes russes

Vladimir Smirnov / TASS
En 2016, le Code de la route a été complété d’une liste de manœuvres dangereuses au volant. Si vous avez décidé de prendre le volant en Russie, ces cartes vous seront sans doute utiles.

Qu’entend-on par « conduite dangereuse » ?           

Ici, aucune surprise. Le terme désigne une conduite agressive qui pourrait théoriquement mettre en danger la vie ou la santé des autres usagers de la route ou des piétons. La liste comprend six des manœuvres les plus répandues et dangereuses.

Une attention particulière est portée à l’utilisation de plusieurs de ces éléments en un court laps de temps. Ainsi, la conduite agressive « ponctuelle » peut être considérée comme forcée ou comme une simple erreur de l’automobiliste qui habituellement pratique une conduite calme.

Qu’est-ce qui sera puni ?

Voici la liste des six pratiques de conduite agressive les plus répandues et dangereuses.

1. « Les dames »

Le terme désigne le changement rapide de voies lorsque toutes les voies sont occupées.

2. « Les plates-bandes » 

C’est une manœuvre pratiquée principalement par les motocyclistes qui cherchent à doubler les voitures qui se trouvent devant. Ainsi, les motards serrent trop près à droite ou à gauche des voitures, ce qui peut provoquer un accident. Sans respect de la distance latérale, les motos sont considérablement moins visibles dans le rétroviseur, ainsi, il est pratiquement impossible d’éviter une collision. 

3. « Les obstinés »

Le terme fait référence à l’obstruction intentionnelle au dépassement de son véhicule par un autre usager de la route. Cette pratique est particulièrement dangereuse sur les petites routes à voie unique dans chaque sens, car pour doubler, le conducteur se déporte formellement sur la voie en sens inverse

4. « Les pédagogues »

Ce terme désigne, dans le nouveau Code de la route, le freinage intentionnel et injustifié devant un autre véhicule. Ce comportement est particulièrement agaçant, par exemple si vous êtes en retard pour un rendez-vous ou à l’aéroport.

5. « Les pressés »

C’est le nom de l’infraction la plus répandue sur les routes russes. Elle est le plus souvent observée sur les grandes artères la nuit, quand le trafic est faible. Dans ces cas, une voiture s’approche de la vôtre à très grande vitesse et se met à « cligner », c’est-à-dire à faire des appels de phares pour vous obliger à changer de voie pour la laisser passer.

C’est une violation grave de la distance de sécurité par rapport à la voiture qui se trouve devant qui. En outre, une telle pratique est extrêmement énervante. Formellement, vous n’êtes pas tenu à céder à l’injonction. Les seuls véhicules que vous devez toujours laisser passer partout – l’ambulance, le camion des pompiers et la voiture de police – ne recourent jamais à cette pratique. 

6. « Les nerveux » 

Une autre pratique de l’arsenal du conducteur impudent. Elle consiste à changer de voie sans céder à celui qui se trouve déjà dans cette voie et dispose ainsi de la priorité de passage. La probabilité d’un accident est très élevée dans ces situations, car le conducteur de la voiture doublée peut simplement manquer de temps pour freiner et ainsi percuter la voiture surgie devant lui de nulle part. 

Comment constatera-t-on ces violations ?

Outre les moyens désormais traditionnels, tels que les caméras de vidéo-surveillance, les agents de circulation sont autorisés à utiliser les enregistrements des magnétoscopes numériques installés par de nombreux conducteurs et, évidemment, dans la plupart des voitures de police. Cette innovation devrait faciliter la constatation des violations et la recherche des coupables.

Quelles peines sont prévues ?

La décision finale sur les punitions en cas de conduite dangereuse n’est pas encore prise, mais devrait être dévoilée à l’automne. La proposition initiale portait sur une amende de 5 000 roubles (69 euros), mais au cours de discussion, ce montant a été jugé trop faible.

Les nouvelles propositions prévoient d’aller jusqu’au retrait du permis de conduire. Cependant, cette mesure sera probablement appliquée uniquement à l’égard des conducteurs reconnus coupables de conduite dangereuse à plusieurs reprises.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.