Artisanat russe : le filigrane de Kazakovo

Depuis près de 80 ans, les artisans du village russe de Kazakovo, situé dans la région de la Volga, créent de magnifiques filigranes métalliques. Aujourd’hui, leur métier singulier est menacé d’extinction.

Porte-gobelets, coffrets, étuis à cigarettes, cadres d’icônes et même casques de hockey vintage dans le style soviétique en fil argenté ultra-mince sont des objets recherchés par les touristes étrangers dans les boutiques de souvenirs à Moscou. Mais peu d’entre eux savent comment ces œuvres d’orfèvrerie artisanale sont nées.

À 370 km de Moscou, dans le village de Kazakovo (région de Nijni Novgorod), le travail des métaux est pratiqué depuis des siècles. Aujourd’hui, c’est l’unique centre russe de placage filigrane, l’une des techniques les plus délicates et exquises d’orfèvrerie.

« Les seuls outils utilisés par nos artisans sont les ciseaux et les pinces, tout est fait main », explique Zinaïda Kovrigina, peintre expérimental à l’usine de filigrane de Kazakovo. « Ici, à Kazakovo, nous avons développé notre propre style original ».

Malheureusement, le filigrane risque désormais de disparaître, faute de financement. « Nous avons besoin de meilleurs salaires pour attirer les jeunes », explique le chef peintre Boris Toupitchkine. 

Lire aussi :

Artisanat russe : la peinture de Jostovo

Indémodables : les châles de Pavlovski Possad

Artisanat russe : la peinture sur bois de Khokhloma

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.