Gorodets, capitale des artisans russes sur la Volga

La ville est célèbre pour sa gravure sur bois, sa peinture, ses broderies d’or et son pain d’épices.

Gorodets a été établie en 1152 par le Prince Youri Dolgorouki, fondateur de Moscou, en tant que forteresse chargée de défendre les marches orientales de sa principauté. La cité fut nommée Gorodets, c’est-à-dire « petite ville fortifiée ».

Comme les forêts étaient abondantes autour de la ville, les métiers de graveur sur bois ou de charpentier y avaient le vent en poupe. Aujourd’hui, Gorodets est connue comme « la ville des artisans », un lieu où fleurissent différents artisanats. La célèbre peinture Gorodets, les broderies dorées, la gravure sur bois, le pain d’épices, la poterie et le tissage de paniers y sont toujours vigoureux.

Gorodets est aussi depuis le XVIIe siècle une sorte de capitale pour les Vieux-croyants russes. Après le schisme de l’Eglise orthodoxe russe au milieu des années 1600, les opposants à la réforme durent passer dans la clandestinité. Beaucoup s’installèrent ici, dans les régions de la Volga centrale et inférieure.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.