A la poursuite d’un rêve : l’académie du ballet du Bolchoï

Dans le monde entier, le ballet classique russe est souvent associé aux grands théâtres russes, le Bolchoï et le Mariinsky, dont les danseurs sont la plupart du temps diplômés de l’Académie chorégraphique de l’Etat de Moscou (plus connue sous le nom de l’Académie du Ballet du Bolchoï) et de l’Académie de ballet Vaganova.

Dans le monde entier, le ballet classique russe est souvent associé aux grands théâtres russes, le Bolchoï et le Mariinsky, dont les danseurs sont la plupart du temps diplômés de l’Académie chorégraphique de l’Etat de Moscou (plus connue sous le nom de l’Académie du Ballet du Bolchoï) et de l’Académie de ballet Vaganova.

iouri Kotchetkov / EPA
Le théâtre Bolchoï célèbre son 240e anniversaire ce 28 mars. RBTH vous présente des photos prises durant les répétitions à l’Académie du Ballet du Bolchoï à Moscou.
Ce parcours du combattant (des cours à temps plein, accompagnés d’entraînements quotidiens, ainsi que des matières ciblées comme l’histoire du ballet et les leçons de piano) ne laisse pas aux enfants le temps d’être des enfants.
Il n’est pas rare que des dizaines, voire même des centaines de candidats se disputent une seule place dans les académies de ballet, surtout à Moscou et à Saint Pétersbourg.
La vie stressante du danseur de ballet commence avec son admission dans une école. Les enfants doivent passer un examen d’entrée rigoureux où leur santé, leur carrure, leur souplesse, leur coordination et leur posture sont vérifiées, sans oublier leur musicalité et leur capacité à mouvoir leurs pieds.
En outre, ceux qui viennent d’autres villes trouvent difficile de s’adapter à leur nouvelle vie sans leurs parents.
Même si la majorité des ballerines arrêtent de danser vers la trentaine et que les danseurs ont moins de cinq pour cent de chance de devenir soliste, les parents inscrivent toujours leurs enfants dans des écoles de ballet, dans l’espoir que leur progéniture devienne une étoile sur la scène du Bolchoï ou du Mariinsky.
Des comités de sélection voyageaient partout en Union soviétique à la recherche d’enfants prodiges, qu’ils trouvaient aux quatre coins du pays, même dans les villages les plus reculés.
L’Académie du ballet du Bolchoï compte 84 étrangers, dont 17 Américains et 28 Japonais, parmi ses 721 élèves. Les autres étrangers proviennent de  22 autres pays.
Tous les Russes sont fiers de leur ballet, même ceux qui le regardent peu. La tradition du ballet russe est l’une des plus influentes au monde.
Finalement, pour les plus chanceux, le vilain petit canard se transformera un jour en un cygne majestueux... Le symbole du ballet russe.