Les vacances en Crimée de la famille Romanov

Sébastopol est une ville située au bord de la mer Noire, en Crimée. La Flotte de la mer Noire russe y était basée aux XIXe et XXe siècles. Les tsars russes se rendaient souvent à Sébastopol pour inspecter la flotte et assister aux réunions officielles et célébrations militaires.

Parmi les Romanov, Nicolas II, son épouse et ses enfants furent ceux qui se rendaient en Crimée le plus souvent. Les entrées du journal intime et les photos d’archives nous offrent une bonne vision de cette époque.

Le dernier empereur russe, Nicolas II, se rendit en Crimée pour la première fois en 1886. À l’époque, il était l’héritier au trône et fut accompagné par son père Alexandre III.

Pour sa deuxième visite en Crimée en 1898, Nicolas était en compagnie de sa femme Alexandra Feodorovna.

Cette même année, Nicolas assista à l’inauguration officielle du monument en l’honneur du célèbre Amiral Nakhimov (connu surtout comme le commandant des forces navales et terrestres russes pendant le Siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée, 1853-1856). Le monument fut détruit dans les années 1920, après la Révolution russe et la guerre civile.

La défaite de la Russie dans la guerre russo-japonaise de 1904-1905, la Révolution de 1905 et les tensions sociales empêchèrent les Romanov de se rendre en Crimée pendant plusieurs années.

Mais en 1909, la famille impériale reprit ses voyages qui devinrent alors un rituel : les Romanov voyageaient en train depuis Moscou jusqu’à Sébastopol, où ils étaient solennellement accueillis par le commandant de la Marine et de la forteresse de Sébastopol. Plus tard, ils passeront du temps sur le yacht familial Standard.

Le yacht impérial Standard fut construit sur l’ordre de l’Empereur Alexandre III, la construction fut lancée en 1893 par un chantier naval danois. Il fut achevé le 21 mars 1895 et mis à l’eau début septembre 1896.

C’était le navire favori de Nicolas. Il écrit dans son journal : « Quel plaisir d’être chez moi, sur l’eau, de nouveau ! ».

Plus tard, la famille s’installa dans le palais de Livadia, sa résidence familiale (située dans le village de Livadia, à 3 kilomètres de la ville de Yalta).

Lors de ses visites en Crimée, Nicolas II inspectait la Flotte de la mer Noire, l’armée et les forteresses et passait du temps à bord des navires de la Marine.

Les Romanov étaient des chrétiens orthodoxes, c’est pourquoi ils se rendaient toujours dans les monastères, cathédrales et églises de Sébastopol et des villes alentours.

Nicolas II était très attaché au monastère local de Saint-Georges, où il se rendit pour la dernière fois en mai 1916. Qui eut pu imaginer qu’il serait contraint d’abdiquer un an plus tard et ne reverrait plus jamais sa Crimée bien-aimée ?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies