La Russie entame un vaste décompte aérien des rennes sauvages du Grand Nord

Alexandre Arkhipov/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Sur la péninsule de Yamal, dans le Grand Nord de la Sibérie occidentale, a commencé le décompte aérien des populations de rennes sauvages, indique sur son site officiel le gouvernement du District autonome de Iamalo-Nénétsie.

« Il est prévu d'étudier 6 itinéraires de comptabilisation, dont la longueur totale est supérieure à 2 800 km. Il est également prévu de marquer plusieurs individus à l'aide d'émetteurs satellites afin de déterminer les itinéraires de migration des rennes », a annoncé Oleg Istrati, directeur du département de gestion de la nature et des ressources, des questions forestières et du développement du complexe pétro-gazier, institution à l’origine de cette initiative.

>>> Leçons de vie des éleveurs de rennes de la péninsule de Kola

Cette étude sur le terrain permettra d’obtenir des données à jour concernant l’envergure de la population de rennes, ainsi que sa répartition et ses chemins de migrations. Elle facilitera en outre l’évaluation des conséquences des menaces pesant sur l’Arctique, particulièrement vulnérable face aux activités humaines et au réchauffement climatique, et une meilleure préservation de la biodiversité locale.

En parallèle, les spécialistes porteront une attention particulière aux ours bruns, loups et élans rencontrés, dans le but d’avoir une vision globale de la situation de la faune habitant la toundra et la taïga locales.

À noter que, depuis cette année et jusqu’en 2024, sont menées des opérations aériennes de décompte des ours polaires dans l’Arctique russe, visant à établir un état des lieux concernant cet animal emblématique, et d’en tirer les conclusions quant au développement ultérieur de cette région septentrionale.

Dans cet autre article, découvrez au travers de sublimes images la vie des éleveurs de rennes du Grand Nord russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies