Cinq choses à ne jamais dire à une femme russe

Irina Baranova
Bien sûr, nous sommes conscients que chaque être humain est différent et qu’il a son propre petit cocktail de déclarations et d’actions qui lui titillent les nerfs. Cependant, impossible de nier qu’on trouve dans chaque société des choses qui font l’unanimité contre elles. Les femmes russes ont elles aussi leurs «bêtes noires».

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Remarques sur son apparence

Les hommes russes adorent faire des compliments aux femmes et s'attendent à ce que nous les acceptions avec la grâce et la reconnaissance qui siéent à ce genre de situation. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que pendant que nous sourions en réponse (à cause de nos bonnes manières), la tempête fait rage à l'intérieur de nous.

« Tu es superbe aujourd'hui ! » : Alevtina indique qu'elle ne supporte pas de telles phrases. « Qu'est-ce que cela signifie ? Que généralement  je suis affreuse ? », se demande-t-elle.

Ce point trouve un écho chez nombre de femmes russes. Des phrases comme « Pourquoi tu es si sérieuse ? » ou « Ouaou, tu es superbe sans maquillage ! » sont également à éviter, selon Katerina et Julia. « Pourquoi devrais-je expliquer mon apparence à quelqu'un ? Et merci d'avoir remarqué que je n'ai pas de maquillage alors que j’en mets habituellement ! Ne pensez-vous pas qu’il y a une raison à cela ? Et probablement pas la plus agréable ? ».

>>> «Les gros seins comptent»: ce mouvement décalé lancé par une cosmétologue de Moscou

Si vous voulez dire une chose gentille à votre petite amie russe ou à une amie proche, essayez simplement : « Tu es toujours aussi magnifique ».

Blagues sur la « logique féminine » et les compétences de conduite

« Je déteste les blagues sur la logique féminine », dit Svetoslava. Y a-t-il vraiment une « logique féminine » ? Probablement pas. C'est juste un euphémisme que les hommes utilisent lorsqu'ils pensent que nos décisions ou nos actions ne sont pas logiques ou pas conformes à l’approche masculine.

Beaucoup d'hommes russes pensent que la logique n’existe pas dès lors que l'intuition féminine entre en scène. Par exemple, parfois, les hommes sont surpris par les conclusions que nous tirons d’un SMS envoyé par autre femme vu fugitivement, ou par l’absence d’explications quand ils rentrent tard à la maison - comme s’il était si difficile de deviner pourquoi leur conjointe se sentirait méfiante.

Un autre thème de blague populaire que les femmes russes haïssent concerne la conduite des femmes. Beaucoup d'entre nous détestent conduire avec nos conjoints à cause de leurs commentaires ! Le flot de conseils sur le moment où changer de voie, la vitesse à laquelle rouler ou quand ralentir est sans fin… Il est également insultant d'entendre « Ah, probablement une femme au volant  » chaque fois qu'un mauvais conducteur est repéré. « C’est particulièrement étrange d’entendre cela de mon mari, car il pense que je conduis bien en même temps ! », dit Svetoslava.

Logique masculine, pourrait-on dire…

« RDV surprise »

« Je ne peux tout simplement pas supporter qu’un homme m’appelle à un rendez-vous au tout dernier moment. Il dit avec désinvolture : "Je peux passer te chercher dans quelques heures ?" Hors de question ! J'ai d'autres projets ! », dit Ksenia.

>>> La beauté en Russie, d’Ivan le Terrible à la chute de l’URSS

Alevtina est du même avis : « Cela m'énerve toujours quand un homme me dit à l'improviste qu'il a réservé une table, ou acheté des billets de théâtre, ou simplement m’emmène vers une destination inconnue pour un rendez-vous surprise ». Elle refuse généralement de telles propositions et les hommes sont dans l’ensemble offensés.

En fait, peu d'entre nous aiment les surprises qui nécessitent un bouleversement immédiat de nos plans ou qui vous sortent de votre zone de confort contre votre gré. Bien sûr, certaines qui aiment ces surprises et les trouvent romantiques - mais la personne doit être flexible dès le début. Dans tous les cas, laissez-lui au moins le temps de se préparer !

Des soins et une aide qu'elle n'a pas demandés

Tout d'abord, nous n'aimons pas quand quelqu'un nous touche. Il y a des hommes qui suintent la chevalerie et pensent que leur devoir est de tenir votre bras ou même votre dos doucement en montant les escaliers ou en entrant dans une pièce. Enfin quoi, les gars !

« Je déteste quand quelqu'un me touche et pense que c'est une question d’aide : "Laisse-moi te recoiffer" ou "Laisse-moi enlever la poussière / les peluches / la tache de ta chemise" , dit Ksenia. Demandez toujours avant de toucher », rappelle-t-elle.

Anna mentionne un autre type de chevalerie superflu qu'elle déteste - celui qui tente de se camoufler derrière toutes sortes d'interdictions. « Ne bois pas de café après 16 heures, c'est pas bon pour la santé » ou « Voici un gâteau pour toi, mais j'espère que tu ne le mangeras pas avant de te coucher ». Des phrases comme celle-là rendent folle Anna (et la plupart d'entre nous).

>>> Trouver sa moitié: cinq jours, cinq types de rencontres amoureuses en Russie

« Une femme ne devrait pas faire ça ! »

Les femmes russes de plus de 25 ans sont généralement harcelées par leurs amis et parents conservateurs au sujet du moment où elles vont se marier et avoir des enfants – « parce que l’horloge tourne ». « Je déteste quand les hommes - ou n'importe qui en fait - commencent à me dire que je devrais me concentrer sur la vie de famille - au lieu de vivre comme je veux, ou de faire ce qui me rend heureuse », dit Maria.

« Il y a beaucoup de pression non sollicitée sur une femme russe pour qu'elle reste à la maison et qu'elle ait des enfants ! On insiste sur le fait qu'avoir des enfants est le seul vrai bonheur dans la vie (et pas tous les voyages que je fais) ».

Dès la petite enfance, on dit aux filles russes comment elles doivent s’occuper du foyer ou se faire belles « parce que tu es une fille ! », ou ne pas être impolies - encore une fois  « parce que tu es une fille », et bien d’autres choses, y compris en mettant l’accent sur la nécessité de bien cuisiner. Le message est clair, et semble être très similaire à celui de Cynthia Nixon dans la vidéo virale « Be a Lady They Said ».

Avez-vous quelque chose de similaire dans votre pays ? Partagez votre opinion dans les commentaires !

Pourquoi les femmes russes sont-elles considérées comme les plus belles ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies