En chiffres: la plupart des Russes toujours nostalgiques de l'URSS

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les perceptions positives de l'époque soviétique prédominent dans la conscience de la population russe, tandis que les caractéristiques négatives de cette période sont nettement moins représentées. Une telle conclusion découle d’une récente étude du Centre analytique Levada, titrée Structure et reproduction de la mémoire de l’Union soviétique dans l’opinion publique russe.

D’après une récente étude réalisée par le centre analytique Levada, environ 76% des Russes gardent un avis positif sur l'ère soviétique, qui s’associe avant tout avec la stabilité (16%), l'amitié des peuples (6%), la gratuité de l'éducation (6%), de la médecine (5%) et du logement (3%). 

La plupart des personnes interrogées associent l’État soviétique avec l’idée de la sécurité sociale, c’est-à-dire avec l’État dans lequel il n'existait pas d'inégalité et de stratification des citoyens. 

Si environ 38% des personnes interrogées dans le cadre du sondage en question ont manifesté une attitude neutre vis-à-vis du passé soviétique, seules 7% des sondés ont témoigné des sentiments négatifs à l’égard de cette époque. Parmi ses défauts sont principalement évoqués la pénurie de produits, la stagnation et la répression.

>>> Trois facteurs majeurs qui ont contribué à la chute de l'URSS

Romantisme et nostalgie du passé soviétique

Le sentiment de nostalgie, selon l'étude, est principalement ressenti par les générations plus âgées. Néanmoins, les jeunes Russes rejoignent l'opinion de ceux qui considèrent l'effondrement de l'Union soviétique comme une tragédie qui « aurait pu être évitée ». Ils reproduisent également les attitudes des adultes à l'égard d'un État soviétique socialement juste. Trois raisons principales déterminent un tel sentiment de l’opinion publique : la nécessité d'être associé à une « grande puissance », la destruction d'un système économique unique et la perte du sentiment de cohésion du peuple et de confiance.

Pourtant, chez les 2/3 de la population le romantisme du passé soviétique ne conduit pas à la volonté de restaurer ce système étatique dans la Russie actuelle. Un tel désir n'est observé ni chez les répondants qui vivaient en Union soviétique, ni chez les jeunes post-soviétiques. 

L'enquête en question a été réalisée du 20 au 26 février 2020 auprès de 1 614 citoyens de Russie âgés de 18 ans et plus et vivant dans 50 sujets de la Fédération de Russie. 

Dans cet autre article, nous vous expliquons si oui ou non la Russie d’aujourd’hui est un pays communiste.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies