Projet de loi sur la prévention des violences domestiques: qu’en pensent les Russes?

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Alors que le Conseil de la fédération a récemment rendu publique une loi censée prévenir les violences domestiques, thème très discuté ces derniers mois, le Centre panrusse d'étude de l'opinion publique (VTsIOM) a mené une enquête portant sur l’attitude des citoyens vis-à-vis de cette question.

Comme l’ont démontré les résultats du sondage, 70% des Russes jugent qu’une telle loi est nécessaire. Cela étant dit, les femmes sont plus nombreuses à le soutenir – 80% contre 57% pour les représentants du sexe opposé.

Seuls 17% des sondés ont évalué cette question comme étant peu importante.  

>>> Gros plan sur la violence domestique en Russie

Mais quid de la violence en elle-même ? L’écrasante majorité des personnes interrogées – 90% – ont déclaré qu’elle était inadmissible. Mais encore une fois, les femmes ont été plus nombreuses à soutenir cet avis – 94% contre 85% chez les hommes.

En outre, 78% des répondants considèrent que le thème est d’actualité dans leur pays. 40% ont même avoué connaître des familles où ce problème existe, contre 58% affirmant n’en avoir jamais entendu parler.

La moitié des Russes pensent par ailleurs qu’il ne faut pas pardonner la violence du conjoint même s’il s’agit d’un cas sans précédent.

L’étude a été réalisée le 4 décembre 2019 auprès de 1 600 personnes de plus de 18 ans. La marge d’erreur statistique ne dépasse pas 2,5%.

Dans cet autre article, nous vous présentions l’initiative d’une tatoueuse russe, visant à recouvrir par l’art les plaies des femmes battues.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies