36 tours Eiffel ou 150 Atomium: le pont de Crimée souffle sa première bougie

facebook.com/Krymsky.bridge

Il y a un an jour pour jour, la construction de la partie routière du pont de Crimée, reliant la péninsule de Kertch à celle de Taman, prenait fin. Le jour même, Vladimir Poutine en personne félicitait les ingénieurs pour l’achèvement des travaux et parcourait, au volant d’un camion Kamaz orange et en 16 minutes, les 19km de la structure. Dès le lendemain, la circulation sur le pont le plus long d’Europe était ouverte aux automobiles, les véhicules de marchandises ayant quant à eux dû attendre le 1er octobre de la même année. Depuis, cet édifice ne connait pas de repos, traversé jour et nuit sans interruption : comme l’informe son site officiel, en 12 mois, ce sont près de 500 000 camions et plus de 60 bus qui l’ont franchi.

>>> Le «baptême» du pont de Crimée par Vladimir Poutine raconté en GIFs

Si on parle du pont en chiffres, son armature métallique représente une masse totale de 260 000 tonnes, soit 36 tours Eiffel, précise l’agence RIA Novosti, se référant au service de presse. À noter que la structure est soutenue par quelque 595 piliers.

Pour ce qui est du pont ferroviaire, dont l’inauguration est prévue en mai, sa seule travée pèse plus de 500 tonnes, soit une masse dépassant celle de la Station spatiale internationale. La longueur de chaque arche est de 227 mètres, soit autant que deux terrains de foot, et les plus longs piliers s’enfoncent dans les eaux à une profondeur de 105 mètres, soit l’équivalent d’un immeuble de 34 étages.

Dans cet autre article, nous vous proposons de découvrir dix autres remarquables ponts de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies