Combien de Russes travaillent hors de leur domaine de spécialité?

Ramil Sitdikov/Sputnik

Près de la moitié des citoyens de Russie (47%) ne travaillent pas dans leur domaine d’études, révèlent les résultats d’une enquête réalisée par le Centre panrusse de recherche sur l'opinion publique (VTsIOM).

Cet état de fait, ils l’expliquent soit par l’incapacité de trouver un poste lié à leur spécialité (30%), soit par le fait de s’être trouvé dans un autre domaine (20%). Pour près d’un quart des personnes interrogées (24%), c’est le salaire plus compétitif dans un domaine différent qui a joué le rôle.

>>> Pourquoi la Russie affiche-t-elle un si faible taux de chômage?

Parmi ceux dont le métier est lié à leur diplôme initial (51%), 58% possèdent un diplôme d’études supérieures.

D’ailleurs, près d’un quart des Russes (28%) n’ont jamais travaillé dans le domaine de leur spécialité.

L’étude a été réalisée le 11 avril 2019 auprès de 1 600 citoyens de Russie de plus de 18 ans. La marge d’erreur statistique ne dépasse pas 2,5%.

Dans cet autre article, un manager italien expatrié relate son expérience professionnelle en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies