«Conor est comme une épouse jalouse»: Khabib réagit à l’annonce de McGregor de prendre sa retraite

Jason Silva/Global Look Press

Suite à l’annonce de Conor McGregor de mettre un terme à sa carrière sportive, la réaction de son ennemi juré, le Daghestanais Khabib Nurmagomedov, ne s’est pas faite attendre, rapporte la presse russe.

« Demain il dira qu’il est de retour, et tous les médias en parleront. Il est de ceux qui changent d’avis. Il n’a pas trouvé d’accord avec l’UFC [plus importante ligue d’arts martiaux mixtes (MMA) au monde] et a décidé de faire pression sur eux, pour qu’ils comprennent qu’ils perdront beaucoup avec son départ, a-t-il en effet déclaré. Conor est comme une épouse jalouse, il ne fait que dire qu’il va s’en aller ».

>>> Faites la connaissance des cinq combattants de MMA les plus craints de Russie

Pour rappel, le dernier combat de McGregor, le 6 octobre 2018, l’a justement opposé à Khabib, champion de l’UFC dans la catégorie poids légers, et s’est soldé sur une victoire de ce dernier. L’affrontement avait alors débouché sur une bagarre générale.

S’est alors ensuivie une guerre médiatique entre les deux combattants de MMA, s’assénant régulièrement à tour de rôle de cinglants tweets. Ainsi, il y a quelques jours encore, l’Irlandais publiait le message suivant : « On t’a pris ton argent et les orbites de tes frères ont tremblé quand tu m’as combattu, petit rat », ce à quoi le Daghestanais a rétorqué : « L’argent ça va, ça vient. Mais l’honneur que tu as perdu cette soirée-là ne reviendra jamais. Vis avec ça ».

Juste après l’annonce de la fin de carrière de Conor, Khabib a également souligné qu’« il ne peut y avoir qu’un roi dans la jungle. Un seul ». À noter qu’une revanche les plaçant à nouveau face à face est très attendue et demeure fortement plébiscitée par ce champion originaire du Caucase russe.

Dans cet autre article, nous emmenons au Daghestan, fabrique des meilleurs lutteurs du pays.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies