Dans la peau de Robinson Crusoé: un Moscovite reçoit une île déserte du gouvernement

Ekaterina Chesnokova/Sputnik
Grâce au programme «un hectare en Extrême-Orient», ce citoyen russe souhaite créer une destination touristique unique au monde, dédiée aux jeux de quêtes.

Le Moscovite Narek Oganesyan a reçu une île inhabitée grâce au programme national « un hectare en Extrême-Orient », mis sur pied afin de peupler les régions reculées du pays. Chaque citoyen de la Fédération peut en effet prétendre à l’attribution gratuite d’une parcelle de terre dans l’extrême Est du pays pour 5 ans. Au bout de cette période, si le terrain a été exploité, il peut être loué par le bénéficiaire pendant 49 ans ou être acheté au bout de 10 ans ; s’il n’a pas été aménagé, il revient aux mains de l’État.

Lire aussi : Trois Français partent à la découverte du littoral américain et se retrouvent... en Russie

Oganesyan ambitionne de transformer cet îlot en une destination phare du « tourisme des jeux de quête ». « C’est une nouvelle destination qui n’a aucun équivalent dans le monde. Nous cacherons des artefacts [sur l’île], que les visiteurs devront trouver afin de remplir différentes missions et de résoudre des énigmes », a-t-il déclaré, avant d’ajouter qu’il a déjà reçu plus de 3 000 candidatures de la part de personnes souhaitant tenter l’expérience.

Vivre dans l’Extrême-Orient russe, est-ce si différent de votre mode de vie ? Nous répondons à cette question dans notre portrait de l’habitant typique de cette région lointaine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies