Un poète saoul prive d’eau son immeuble tout entier à Saint-Pétersbourg

Pixabay
L’alcool peut parfois faire des dégâts, et à Saint-Pétersbourg, les personnes partageant le même immeuble qu’un vieux poète alcoolique l’ont bien compris, à leurs dépens.

Le 24 mars, les habitants d’un bâtiment du centre de la capitale du Nord se sont vus privés d’eau courante. Les autorités locales avaient alors dû couper l’arrivée d’eau générale dans le but de réparer une fuite dans l’un des appartements.

En effet, ce qui aurait dû être un appel de routine pour les plombiers a pris une toute autre tournure quand ces derniers ont essayé de joindre le propriétaire du domicile : un homme âgé qui, d’après ses voisins, serait un peu trop porté sur la bouteille. Refusant l’accès aux plombiers, celui-ci s’est ainsi mis à lire des poèmes derrière sa porte verrouillée.

L’homme s’est révélé ne pas être simplement un ivrogne mais également un poète et romancier, qui publie ses œuvres sous le pseudonyme d’Anatol Arm. Il est notamment l’auteur d’Un rouleau compresseur au cimetière. Espérons que les plombiers trouvent finalement grâce dans le cœur du vieillard et qu’il les laissera effectuer les réparations nécessaires, mais peut-être plus tard, quand il aura retrouvé ses esprits.

En parlant d’alcool, connaissiez-vous ces dix traditions liées à la vodka ? Si ce n’est pas le cas, familiarisez-vous avec afin de mieux comprendre la fameuse âme russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies