La compagnie des chemins de fer russes rétablit un arrêt pour une seule passagère

Ilya Akhmetshin

Karina Kozlova, 14 ans, est la seule élève du village de Poïakonda, dans la région de Mourmansk (1 487 kilomètres au nord de Moscou). Le problème est que cette localité d’environ 80 habitants ne dispose pas d’école.

La jeune fille est donc dans l’obligation de se rendre dans la commune voisine de Zelenoborski. Or, le train a cessé de s’arrêter dans son village le matin, mettant donc en péril l’éducation de Karina.

« Il n’y a pas de bus pour Zelenoborski. Il y a un train le soir, mais il est trop tard. Un taxi coûterait 1 000 roubles (14 euros) pour un trajet. Nous n’avons pas cet argent », confie la mère de l’écolière.

Néanmoins, Irina Agueïeva, directrice du département local de l’éducation, s’est adressée à la compagnie des chemins de fer russes (RJD), leur demandant de rétablir le service de train depuis Poïakonda, afin que Karina puisse arriver en cours à l’heure. Une requête satisfaite, puisque le train Mourmansk - Saint-Pétersbourg marque à présent un arrêt spécialement pour elle.

Il y a peu, nous vous annoncions également l’ouverture, en Corée du Nord, d’un bureau de vote en vue des élections présidentielles russes de 2018 pour un seul citoyen. Une histoire à (re)découvrir ici !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

This website uses cookies. Click here to find out more.

Accept cookies