Pourquoi les Moscovites sont-ils ravis quand une tempête de neige enveloppe leur ville?

Vitaliy Belousov/Sputnik
Alors qu’à Moscou il n’y a eu de neige ni le jour de l’An ni à Noël et que cet hiver a été marqué par l’absence de grand froid, les locaux ont été particulièrement heureux de voir s’abattre sur eux les premières fortes chutes de neige.

Les Moscovites aiment souvent se plaindre : trop d’embouteillages, prix trop élevés, centre-ville bondé, été trop chaud ou trop pluvieux, etc. Et pour certains, l’hiver est habituellement quelque chose plongeant la moitié de la nation en dépression.

Mais cette année, à la surprise générale, les premières fortes chutes de neige n’y sont arrivées que fin janvier. Au cours de ce week-end du 20-21, les rues ont enfin revêtu leur blanc manteau, et aussi étrange que cela puisse paraître, cela a enchanté la population.

« Voilà l’hiver que j’aime » a alors été le message le plus populaire sur Instagram, que les gens ont inondé de photos enneigées : jouant à la bataille de boules de neige, prenant le métro, et pratiquant toutes sortes d’activités dans la neige.

Lire aussi : Gelée jusqu’au bout des cils: une jeune Russe se photographie par -47°

Cet hiver, le record d’épaisseur des congères a été de 20 centimètres, soit suffisamment pour faire sortir de chez eux même les plus casaniers des Moscovites. Alors que les automobilistes continuaient à se plaindre, d’autres ont passé le week-end à contempler le ballet des déneigeuses, dont les conducteurs sont certainement ravis d’avoir enfin de réelles missions hivernales.

Envolez-vous donc pour un joyeux voyage vers ce royaume merveilleux d’un blanc immaculé nommé Moscou, qui vous fera aimer l’hiver et la neige au moins autant que les Russes !

Quoi de mieux qu’une balade en calèche ? Il vous est possible d’en profiter sans même quitter la ville, au parc Kolomenskoïe.

La plus grande patinoire d’Europe, située au parc soviétique de VDNKh, était bondée.

Il en était de même pour tous les parcs locaux.

Tout enfant russe apprend dès le plus jeune âge à faire un bonhomme de neige.

Mais lorsque vous êtes adolescent, vous préférez construire un véritable château de neige !

Alors que la plupart des Russes détestent les cours de sports d’hiver à l’école (car ils doivent sortir dehors équipés de skis), en grandissant ils en deviennent de grands amateurs.

Faire du snowboard était possible à de nombreux endroits. D’ailleurs, saviez-vous que l’on surnomme Moscou « la ville aux sept collines », exactement comme Rome ?

Sans commentaire. Des Russes glissant sur des voitures.

Tout monticule de neige dans une cour est immédiatement devenu une piste prisée des riverains.

Durant l’époque soviétique, si vous n’aviez pas de ledianka (la sorte de luge bleue qu’utilise le petit garçon) ou de luge, vous pouviez tout à fait utiliser votre sac à dos ou un morceau de carton.

Les vélos ne sont pas quelque chose que l’on voit souvent en hiver dans les rues de Russie. Mais certains aiment y chevaucher leur VTT.

Alors que les Moscovites profitent de ces -10°, admirez donc comment les Sibériens affrontent en ce moment-même des températures allant jusqu’à -60°

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.