Un petit garçon russe futur espoir de la Galaxie dans la saga Star Wars?

Walt Disney Studios Motion Pictures
Après avoir attendu 18 mois, un garçon de 10 ans du Sud de la Russie a obtenu un rôle, petit mais crucial, dans Star Wars : Les derniers Jedi. (Attention Spoilers!)

Dans une scène de Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, sorti en France le 13 décembre, Rose et Finn, deux combattants de la Résistance, se retrouvent au Canto Bight, un casino très huppé où ils rencontrent des orphelins esclaves qui travaillent comme palefreniers et s’occupent des fathiers, des créatures étranges ressemblant à des chevaux et prenant part à des courses locales.

À la fin du film, l’un de ces enfants révèle son lien avec la Force en attirant par magie un balai vers lui. Comme le Dictionnaire Visuel de Star Wars l’indique, le nom de ce garçon est Temiri Blagg. Ainsi, la scène finale avec cet orphelin portant un anneau de la Résistance, que lui a donné Rose, et contemplant les étoiles, est plein de promesses quant à l’avenir de la saga.

Lire aussi : Une fillette russe de 6 ans qualifiée de «plus jolie petite fille au monde»

Le site IMDB précise par ailleurs que ce personnage est joué par un jeune acteur russe, nommé Temirlan Blaev. Son père a expliqué au site d’information Afisha.Daily (lien en russe) que Temirlan est né à Naltchik, capitale de la république de Kabardino-Balkarie, dans le Sud de la Russie. Alors qu’il était encore tout petit, sa famille a déménagé à Londres, où son père a trouvé un emploi.

Dans une publication Instagram, le père de Temirlan a récemment déclaré : « Il est enfin venu le temps où nous pouvons annoncer que notre Temirlan a eu la chance d’obtenir un rôle dans Star Wars 8 ! Ça a été une année et demie d’attente pénible et jusqu’au dernier jour nous ne savions pas s’il allait être inclus au montage final ou non. Le rôle est petit mais très important. Nous espérons que vous l’apprécierez ! »

Pour les passionnés de cinéma, nous vous proposons également une sélection des derniers films russes à visionner absolument. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer