Quinze affiches de propagande sur une défaite militaire cuisante pour la Russie

Les affiches russes illustrant la guerre russo-japonaise prévoyaient une victoire facile sur l'ennemi, mais le pays a subi une défaite humiliante et a perdu pendant des décennies sa puissante position géopolitique en Extrême-Orient.

« Nous allons nous asseoir au bord de la mer, nous attendrons le beau temps ». La marine japonaise a attaqué la flotte russe de la côte Pacifique à Port-Arthur sans déclaration de guerre le 8 février 1904. Cela a marqué le début de la guerre russo-japonaise et un siège de onze mois de la base. Comme le montre le dessin, les Japonais ont été activement soutenus par la Grande-Bretagne et les États-Unis.

« L’empereur japonais et ses amis sournois ». Les puissances occidentales, tout en soutenant le Japon dans sa guerre contre la Russie, le poussent en fait vers la catastrophe, affirme cette affiche russe.

« Le lieutenant Yamanaka, le principal canonnier de notre navire Fuji, tirant vaillamment lors de la bataille navale près de Port-Arthur », stipule cette affiche japonaise. 

La Russie attendait beaucoup de la guerre avec le Japon. La réalité ne fut cependant pas si rose. 

« Quittez la Corée, sauvez votre flotte ! Rentrez à Nagasaki ! » Les États-Unis et l’Empire Qing regardent un Cosaque punir un marin japonais pendant la bataille de Port-Arthur.

« Pour chasser l’argent ». L’oncle Sam était l’un des principaux partisans de l’agression japonaise contre l’Empire russe.

Un soldat de la garde impériale japonaise, Ohashi Keykishi, terrifiant les cosaques russes.

« Comment un marin russe coupe-t-il le nez japonais ? » L’affiche raconte l’histoire du bateau russe « Silni » (« Le puissant »), qui empêcha les navires japonais de percer les défenses de Port-Arthur en détruisant le nez du navire amiral avec une torpille.

Un des rares succès russes pendant la guerre contre le Japon. Pendant le siège de Port-Arthur, des marins russes ont découvert que deux cuirassés japonais – le Hatsuse et le Yashima - utilisaient le même trajet quotidien lors des missions de patrouille. Le poseur de mines Amour a profité du brouillard pour exploiter secrètement cette route et les deux navires ont été détruits le lendemain.

La marine impériale japonaise est invincible, apparemment.

« Petit déjeuner du cosaque ».

« Une petite pluie dépose une grande poussière ». Une autre affiche sur le siège de Port-Arthur avec Oncle Sam en arrière-plan.

« Un poing et un fouet savent qui frapper ».

« Les Japonais attaquent le portefeuille américain ».

« Aidez à subvenir aux besoins militaires ! »

L’une des principales tâches de la propagande soviétique durant les années difficiles de la Grande Guerre patriotique était de maintenir le moral et l’esprit combatif des troupes et des civiles. Voici les quinze affiches les plus connues.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies