Pourquoi l'impératrice Catherine la Grande a-t-elle invité tant d'étrangers en Russie?

Getty Images
Les supporters étrangers avec des billets de match n'ont eu pas à se soucier des visas pour la Coupe du Monde, mais ce n'est pas la première fois que les lois sur l'immigration ont été assouplies en Russie. Il y a plus de deux siècles Catherine a invité un grand nombre d’Européens dans le pays dans le cadre d'un manifeste spécial. Pourquoi?

La Russie a accueilli des étrangers bien avant que le Grand manifeste de l'impératrice Catherine la Grande du 22 juillet 1763. Ivan III, premier souverain de l'État centralisé russe, utilisait avec enthousiasme les services de spécialistes non russes qui l'ont aidé à reconstruire le Kremlin et à organiser la production de canons à la fin du XVe siècle.

Manifeste de l'impératrice Catherine la Grande du 22 juillet 1763

Cinquante ans plus tard, le tsar au nom effrayant - « le Terrible » - a également eu recours à l'aide des étrangers quand il a décidé de mettre en place sa propre flotte sur la mer Baltique. Pierre Ier, le fondateur de l'Empire russe au début du XVIIIe siècle, a été vivement critiqué par ses compatriotes pour ce qu'ils pensaient être une dépendance excessive vis-à-vis des spécialistes européens concernant sa politique.

Lire aussi : Pourquoi l'impératrice Catherine II a été surnommée «la Grande»

Pourquoi l'impératrice a-t-elle invité des étrangers?

L'invitation de colons venus d'Europe par Catherine II était une démarche sans précédent en Russie. En raison de l'ampleur de cette initiative, elle a réussi à attirer des dizaines de milliers de colons étrangers. Pourquoi une telle démarche ? Tournons-nous vers le manifeste pour avoir la réponse. L'impératrice y soulignait que le gouvernement « voit un grand nombre de lieux de vie les plus appropriés encore inhabités alors que beaucoup d'entre eux cachent dans leurs profondeurs une multitude infinie de différents métaux, et possèdent des forêts, des rivières, des lacs et des mers... et ont un grand potentiel pour augmenter le nombre d'usines et d'autres lieux de production ».

Sous le règne de Catherine, de vastes territoires dans le sud et le sud-est ont été incorporés dans l'Empire. Même sans les nouvelles conquêtes, il y avait d'énormes régions peu peuplées. Amener des gens dans ces territoires et en faire une partie plus importante de l'économie nationale était l’objectif de l'impératrice.

Comment le gouvernement russe at-il attiré les colons?

Le manifeste a été traduit en plusieurs langues européennes et distribué par des agents diplomatiques russes dans les pays européens et publié dans les journaux locaux.

Lire aussi : Huit faits sur le palais d’étape de Catherine II

Pour rendre les gens intéressés par l'offre, l'État russe a fourni des avantages. Les colons se voyaient garantir terrain décent (il y avait aussi des lots supplémentaires pour leur progéniture). Ils bénéficiaient d'une remise de taxes pour un certain nombre d'années (jusqu'à 30 ans s'ils choisissaient de résider à la campagne) et étaient libérés du service militaire.

Ils recevaient également le droit d'autonomie - l'administration impériale ne pouvait pas s'ingérer dans les affaires internes de leurs communautés. De plus, ils obtenaient de l'argent pour le déménagement et des prêts à taux réduit et des avantages pour les produits qu'ils produisaient et vendaient. On pourrait dire que les Russes locaux n'ont jamais bénéficié d'un tel statut.

Probablement, l'une des raisons les plus importantes pour lesquelles les étrangers ont choisi de s'installer dans le pays était parce qu'ils étaient libres d’exercer leur culte et de construire leurs propres églises. C'était un facteur clé pour beaucoup de protestants allemands qui se sentaient mal à l'aise dans les territoires dominés par les catholiques. Par conséquent, les protestants, en particulier les mennonites, constituaient une grande partie du nombre total des personnes qui ont accepté l'offre de l'impératrice.

Lire aussi : Un job chez le tsar: ces étrangers venus travailler en Russie

Combien d'étrangers ont déménagé en Russie?

Durant la première décennie après la publication du manifeste, environ 30 000 personnes se sont installées en Russie. C’étaient principalement des Allemands qui ont choisi la région de la Volga peu peuplée. En 1765, il n'y avait que 12 colonies, mais seulement quatre ans plus tard, leur nombre atteignait 105. L'occupation principale des colons allemands était l'agriculture et certaines branches de l'industrie manufacturière qui y étaient étroitement liées. Il n'est pas surprenant que Catherine ait « consciemment mis l'accent sur l'agriculture (...) C'est pourquoi la principale force de travail qui devait être amenée en Russie étaient selon elle les paysans ruinés à la suite de la guerre de Sept Ans », souligne l'historienne russe Irina Tcherkozianova.

Une autre région populaire où les étrangers se sont installés était le territoire qui appartient actuellement à l'Ukraine - à l'époque, on venait de conquérir à la Turquie de vastes terres qui s'étendaient le long de la côte de la mer Noire. La région s'appelait Novorossiya (Nouvelle Russie). Ces lieux ont attiré de nombreux chrétiens (Serbes, Grecs, Arméniens) qui ont fui la Turquie pour la Russie. Sous le règne de Catherine, quelque 100 000 étrangers se sont installés en Russie.

Découvrez dans notre autre publication le côté obscur des Romanov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies