D’Eltsine à Poutine: les cérémonies d’investiture présidentielle au Kremlin en images

AP
En ce 7 mai 2018, Moscou se prépare pour une nouvelle cérémonie d’investiture au Kremlin, dont Vladimir Poutine endossera le rôle central pour la quatrième fois. Il s’agit du septième événement de ce genre dans l’histoire récente de la Russie, et tout ceci a commencé en 1991, lorsque le pays faisait encore partie de l’URSS.

Boris Eltsine prêta serment pour devenir président de la République socialiste fédérative soviétique de Russie le 10 juillet 1991. Ce fut la première cérémonie d’investiture de ce type, puisque les leaders soviétiques ne respectaient pas de tel rituel. Eltsine apposa sa main droite sur son cœur, et non pas sur la Constitution, ce qui se transforma par la suite en tradition. Le principal texte national fit donc uniquement office de symbole.

La jeune République de Russie possédait alors encore son drapeau soviétique orné du marteau et de la faucille. L’Union soviétique était également toujours une réalité, dirigée par Mikhaïl Gorbatchev. Ce dernier félicita Eltsine, son plus grand rival politique, et l’appela à préserver l’Union nationale. De juillet à décembre, soit jusqu’à la chute de l’URSS, les deux présidents partagèrent ainsi le Kremlin comme lieu officiel de résidence.

On dit que la cérémonie de 1996 était initialement supposée se tenir sur la place du Kremlin, pendant que des chants et des cloches auraient résonné en arrière-plan, mais cette idée fut finalement abandonnée. L’événement marquant le retour d’Eltsine à ses bureaux fut également écourté en raison de son fragile état de santé. Il arbora à cette occasion un nouveau symbole présidentiel : une croix dorée décorée du blason russe au bout d’une chaîne en or d’un mètre de long. Rien que ça !

En 2000, le successeur d’Eltsine, Vladimir Poutine, ne souhaita pas porter cet opulent joyau. Néanmoins, cette chaîne, la bannière présidentielle et une copie spéciale de la Constitution avaient été officiellement portée au rang de parties intégrantes de la cérémonie en 1996 et Poutine n’eut guère le choix. « Prenez soin de la Russie ! », lui demanda son prédécesseur.

La cérémonie s’étant tenue suite à la réélection de Poutine en 2004 fut deux fois plus courte que la précédente, soit 25 minutes seulement. Selon les autorités, 1 700 invités furent conviés au Grand Palais du Kremlin.

En 2008, lorsque le premier ministre Dmitri Medvedev devint président, Vladimir Poutine répéta les mots d’Eltsine, soulignant que prendre soin de la Russie restait son plus grand devoir civique. Il transmit ensuite les rênes du pays à Medvedev. 

Le retour de Poutine au Kremlin après sa réélection de 2012 fut précédé de manifestations alimentées par les élections parlementaires de la fin 2011. Toutefois, les rues furent pratiquement désertes lorsque Poutine fut conduit au Kremlin pour la cérémonie d’investiture, le 7 mai. L’investiture se déroule dans la salle Andreïevski, au sein du Grand Palais du Kremlin, nommée en hommage à la plus haute récompense de l’Empire russe : l’Ordre impérial de Saint-André Apôtre le premier nommé.

La salle fut réaménagée durant la période soviétique mais en 1993, à la demande d’Eltsine, l’espace fut restauré afin de retrouver sa beauté originelle. Au temps de la Russie impériale, elle était utilisée dans le cadre d’événements solennels, tels que des couronnements.

En dehors des cérémonies officielles, que fait Vladimir Poutine de son temps libre selon vous ? Nous vous présentons ici ses divertissements favoris.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies