Un Jour dans l’Histoire: Lénine et les bolcheviks prennent d’assaut du Palais d’Hiver

TASS

Il y a tout juste 100 ans, le 7 novembre 1917, la capitulation du Gouvernement provisoire mettait la révolution en marche et préparait la Russie à la guerre civile.

La Révolution d’octobre (appelée ainsi car le renversement a eu lieu le 25 octobre selon le calendrier julien) a placé Petrograd (l’actuelle Saint-Pétersbourg) sous le contrôle de ses ouvriers, marqués par la désillusion de la Première Guerre mondiale.  

La capture de la ville a été relativement simple, étant donné que les travailleurs des infrastructures clefs étaient loyaux aux bolcheviks. Après que Lénine et le Comité Révolutionnaire Militaire ont annoncé la veille un coup d’État, les cheminots et les marins de Kronstadt ont ainsi gagné le centre-ville.

Le Palais d’Hiver était quant à lui seulement défendu par 3 000 cadets, Cosaques et femmes-soldats, et contrairement aux descriptions qui en seront ultérieurement faites par les réalisateurs soviétiques, le Gouvernement provisoire s’est rendu sans grande résistance. En réalité, les bolcheviks ont activement évité de potentielles situations fatales au sein du Palais, préférant reporter l’assaut de plusieurs heures.

Les premiers cadets ont alors capitulé à 18h15, et le cabinet du Gouvernement provisoire s’est officiellement rendu à 2h30 du matin. Le jour suivant, la capitale russe se voyait transférée sous le contrôle du Second Congrès des Soviets, composé exclusivement de bolcheviks et de membres de la gauche socio-révolutionnaire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer