Un Jour dans l’Histoire: l’Union Soviétique intègre la Société des Nations

Len Putnam/AP

Fondée en 1919-1920, la Société des Nations était une organisation internationale ayant pour but le maintien de l’ordre dans le monde. Les langues officielles y étaient le français, l’anglais et l’espagnol.

Au total, 63 pays rejoignirent ses rangs entre 1920 et 1946. Les États-Unis n’en furent néanmoins jamais membre. L’Allemagne, l’Italie et le Japon furent quant à eux exclus de la Société en raison de leur non-respect du Traité de Versailles.

Le 15 septembre 1934, à l’initiative de la France, 30 pays y proposèrent l’adhésion de l’URSS. Trois jours plus tard, le 18, l’Union soviétique accepta l’offre et intégra l’organisation en tant que membre permanent du Conseil.

À noter que même avant cela, le pays travaillait étroitement avec divers comités de la Société des Nations sur la résolution d’un large nombre de problématiques internationales.

Toutefois, le 14 décembre 1939, l’URSS fut exclue à son tour de la Société à cause de ses actions « contre l’État de Finlande ».

À son éviction, l’Union Soviétique répondit le 16 décembre par un communiqué de l’agence de presse TASS, indiquant que seuls 7 des 15 membres du Conseil s’étaient exprimés en faveur d’une telle décision, et que trois d’entre eux avaient été élus la veille.

Les huit autres membres s’étaient quant à eux abstenus (y compris la Finlande elle-même) ou étaient absents lors du vote. Par cet état de fait, la Société des Nations avait alors violé les clauses de sa propre charte.

La Société des Nations ne parvint pas à empêcher l’invasion de la Mandchourie par le Japon en 1931, l’annexion de l’Ethiopie par l’Italie en 1936, ainsi que l’Anschluss de l’Autriche par Hitler en 1938. L’organisation cessa toute activité en 1940 et fut officiellement liquidée le 20 avril 1946. Ses biens et responsabilités furent alors confiés aux Nations Unies.

Lire aussi :

Un Jour dans l’Histoire: le pilote qui avait atterri près du Kremlin condamné

Pourquoi les Soviétiques n’ont-ils pas marché sur la Lune?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.