Vingt affiches de publicité soviétique pour de la nourriture

Archives
Des affiches de propagande soviétiques expliquaient aux gens comment élever leurs enfants, comment travailler, que faire pendant leur temps libre et ce qu’ils devaient manger. Voyons ce que le ministère de l'Alimentation recommandait.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les aliments en conserve soviétiques étaient souvent les stars des publicités. Par exemple, voici combien de plats une maîtresse de maison pouvait cuisiner à partir de poisson en conserve (sprat). 

Et tout ça est fait de sprat !

La mise en boîte de conserve permettait aux gens de goûter à une délicatesse telle que les crabes.

Il est temps pour tout le monde d'essayer à quel point les crabes sont délicieux et tendres !

Actuellement, le crabe est un mets coûteux, mais en URSS, même le caviar noir était une collation abordable.

Caviar granulé, pressé et pasteurisé

En plus du poisson, il y avait beaucoup d'autres aliments en conserve - par exemple, du maïs (sur l'affiche, la recette d'une soupe rapide est même décrite en petites lettres).

Achetez du maïs en conserve !

Actuellement, dans n'importe quel magasin, vous pouvez acheter des tomates toute l'année. En URSS, en hiver, on utilisait des tomates en conserve ou sous forme de concentré de tomates. Ce dernier était ajouté au bortsch

Pâte de tomate

Les saucisses sans gras et les saucisses « du docteur » étaient bon marché et populaires. Cependant, beaucoup de blagues selon lesquelles il y avait très peu de viande dedans circulaient.

Saucisses

La situation était tendue en matière de viande dans le pays, et il était donc suggéré de préparer de la soupe à partir de cubes compressés au goût de viande.

Une minute et le bouillon est prêt !

Les habitants de l’URSS aimaient le thé, mais il n'y en avait pratiquement pas de véritable. Cependant, il y avait des boissons au thé.

Buvez des boissons au thé !

Et pour accompagner le thé, bien sûr, quoi de mieux que des bonbons - et de préférence de marque Octobre Rouge.

Boites de chocolats

Vin, vodka, liqueurs, conserves, poissons, confiseries, allumettes, cigarettes, sel, sucre... peuvent être achetés dans des magasins affiliés à des coopératives (de la sorte, l’État proposait de soutenir les coopératives, qui s’approvisionnaient auprès des kolkhozes, les fermes collectives).

Vin, vodka, sel, conserves, cigarettes, etc. peuvent être achetés dans les magasins de la coopération de consommateurs

Rosglavpivo apprenait aux gens à se battre pour leurs droits - et à exiger de verser de la bière jusqu'à la ligne indiquant 0,5 l, et pas un gramme de moins !

Exigez que la bière soit versée jusqu'au trait des 0,5l !

Rosglavpivo faisait également de la publicité pour d'autres boissons – uniquement soviétiques – Porter soviétique, ou, par exemple, du soda sucré « Crème soda ».

Exigez de la bière et de l'eau produits par les usines du commissaire du peuple à l'Industrie agroalimentaire d'URSS

Il y avait même un département spécial relevant du ministère de l'Industrie alimentaire appelé la Direction principale des huiles et graisses végétales. En URSS, la margarine bon marché était très courante, et on proposait d'en ajouter aux produits de boulangerie à la place du beurre.

Margarine

De nombreuses femmes au foyer soviétiques fabriquaient elles-mêmes des raviolis (pelmenis), mais il était également possible d'en acheter des surgelés. L'affiche suggère de les servir avec du vinaigre et de la crème épaisse – ce qui reste l'une des combinaisons préférées des Russes.

Pelmeni

En URSS, les gens étaient aussi « accros » à la mayonnaise, qui se marie bien avec la viande et le poisson, et rend n'importe quel plat relevé et savoureux… Selon les meilleures traditions du zéro déchet, les boîtes de mayonnaise étaient rendues via un système de consigne

La mayonnaise est un excellent assaisonnement pour tous les plats de viande froide, de poisson et de légumes

La principale boisson du Nouvel an était le « champagne » soviétique, le seul vin mousseux au monde, en plus du vin de champagne lui-même, appelé « champagne ».

Le champagne soviétique est le meilleur vin de raisin

Saviez-vous que l'URSS avait son propre gin ? Glavlikervodka en faisait la publicité, ainsi que pour l’alcool amer Zoubrovka et la vodka de seigle forte Starka. 

Eaux-de-vie amères

La friandise préférée des enfants soviétiques était la compote de pommes. Elle pouvait être étalée sur du pain, mangée à la cuillère avec une gorgée de thé, et des chaussons destinés à toute la restauration publique en étaient garnis.

Marmelade de pommes

Il n'y avait pas de pingouins en URSS... mais il y avait de la glace.

Achetez la glace de Glavkhladoprom !

Un délicieux produit laitier qui est toujours populaire – la riajenka, du lait cuit au four fermenté.

Buvez la riajenka !

Dans cette publication, découvrez des affiches de propagande soviétique pour vous motiver à faire du sport.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies