Les vœux des Français gravés dans la glace du Baïkal

Kirill Сhipicine / TASS

Une gigantesque structure baptisée Bibliothèque glacée des miracles a été inaugurée le 4 février dans les environs de la ville de Baïkalsk, située sur la rive du lac Baïkal (5 662 km à l'est de Moscou). Cette en installation en forme de labyrinthe a été érigée à l'aide de plus de 400 blocs de glace découpés dans le lac.

Afin de mener à bien ce chantier, le maître d’œuvre, l'architecte Pavel Sannikov, a fait appel au talent des sculpteurs de glace locaux. Les murs du labyrinthe, d'une hauteur de deux mètres pour un poids total de plus de 200 tonnes, représentent des livres ouverts sur les pages desquels sont inscrits les souhaits de personnes vivant aux quatre coins de la planète.

Crédit : Kirill Shipitsin / TASS
Crédit : Kirill Shipitsin / TASS
Crédit : Kirill Shipitsin / TASS
Crédit : Kirill Shhipicin / RIA Novosti
 
1/4
 

Comme le service de presse du projet l'a expliqué à RBTH, les vœux des internautes ont commencé à être recueillis il y a plusieurs semaines par le biais d'un site spécialement créé pour l'occasion.

« Et bien que le site ne soit qu'en langue russe, nous avons également reçu des messages de l'étranger – de France, de Chine, du Canada, d'Allemagne, etc. ». Tous les rêves et souhaits apparaissent sur une carte interactive et sont ensuite gravés dans la glace.

Un millier de personnes ont ainsi désiré formuler leurs vœux les plus chers. Face à un tel succès, les organisateurs du projet promettent de le renouveler chaque année, ce qui permettra d'attirer de nombreux touristes vers la plus grande réserve d’eau douce  du monde.

Ces ouvrages de glace devraient tenir jusqu'à la mi-avril, puis fondront et ruisselleront vers les eaux cristallines du Baïkal « qui pourra alors les lire. Et peut-être même aidera-t-il à exaucer tous ces rêves », conclut Pavel Sannikov.

Lire aussi : 

Journal du Baïkal: sur les traces d’un ours

Le mystère des cercles de glace du Lac Baïkal

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.