Un restaurant Pouchkine verra le jour près des Champs-Elysées

service de presse
Trois boutiques-confiseries Pouchkinette ouvriront leurs portes à Paris dès cet automne. En mai, un restaurant place de la Madeleine suivra.
Arrière-petit-fils d’un couturier parisien et fondateur du légendaire Café Pouchkine, Andrei Dellos projette d’ouvrir au cours des deux années à venir des restaurants Café Pouchkine et des boutiques-confiseries Pouchkinette dans plusieurs pays du monde, rapporte le quotidien russe Vedomosti.
 
C’est Stéphane Jitiaux, ancien directeur général de Ladurée, qui se chargera du programme d’expansion du réseau Pouchkine.

 

A présent, la capitale française compte deux cafés Pouchkine et un restaurant. Les premières Pouchkinettes y ouvriront leurs portes en septembre prochain : deux à Orly et une à Versailles. En mai 2017, un restaurant Café Pouchkine d’une superficie de 400 m2, ouvrira place de la Madeleine. Chez Pouchkinette, la note moyenne sera de 16 euros, quant au restaurant, un déjeuner y coûtera dans les 30 euros.
 
« Il existe des liens étroits en le Café Pouchkine et la France. Le Café Pouchkine, c’est la cuisine de la noblesse russe qui a toujours comporté des éléments français. D’ailleurs, le nom de la marque elle-même, nous le devons aux Français, ou pour être plus précise au chanteur français Gilbert Bécaud et à sa chanson Nathalie, où un café homonyme était mentionné
, dit Alena Shwartz, directrice de marketing de la Maison Dellos. Il n’est donc pas étonnant que nos ayons décidé de commencer notre expansion par la France ».
 
D’ici 2020, Andrei Dellos projette d’ouvrir 64 établissements, y compris au Proche-Orient, en Chine, au Japon, en Espagne et Royaume-Uni. Il investira près de  30 millions d’euros dans l’expansion du réseau.

Lire aussi : 

Cinq restaurants moscovites qui ouvrent leur cuisine aux clients

Quand la haute cuisine rencontre la forêt russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.