Avion russe abattu par la Turquie : Erdogan présente ses excuses

AP

Le président turc Recepp Tayyip Erdogan a présenté ses excuses à son homologue russe Vladimir Poutine pour avoir abattu le bombardier russe Su-24 dans le ciel syrien, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

« Je veux exprimer encore une fois mes condoléances à la famille du pilote abattu et je demande pardon. C’est avec tout mon cœur que je partage leur douleur. Nous percevons la famille du pilote abattu comme si elle était turque. Nous sommes ouverts à toute initiative pour atténuer leur douleur et compenser les dommages causés », a écrit le président turc dans une missive, citée par le site officiel de la présidence russe.

Le leader turc souligne en outre dans son message que la Russie est un allié stratégique de la Turquie et qu’Ankara ne veut pas envenimer les relations entre les deux pays.

Et de préciser que les forces de l’ordre turques avaient engagé une enquête judiciaire à l’encontre de leur citoyen impliqué dans la mort du pilote russe.

Rappelons que le Su-24 russe a été abattu le 24 novembre dernier à 30 km de la frontière turco-syrienne. Ankara avait alors déclaré que le bombardier russe avait violé son espace aérien.

Les deux pilotes de l’appareil détruit ont réussi à s’éjecter. Toutefois, l’un des deux a été abattu pendant sa descente par des bandes armées.

La Russie a riposté en infligeant une série de sanctions économiques à l’encontre de la Turquie et a gelé plusieurs projets bilatéraux.

Sur le même sujet :

Relations russo-turques : un « dégel » est-il possible ?

Quelles répercussions auront les sanctions russes contre la Turquie ?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.