Le Régiment immortel défilera à Paris et à Strasbourg le 8 mai

Régiment immortel à Kazan, au Tatarstan

Régiment immortel à Kazan, au Tatarstan

Yegor Aleyev/TASS

Le 8 mai prochain, les habitants de Paris et de Strasbourg pourront assister au défilé du Régiment immortel, créé en mémoire des anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.

Le Régiment immortel est une manifestation publique qui se tient sous la forme d’un défilé des descendants des soldats ayant participé à la Seconde Guerre mondiale. Elle se tient le Jour de la Victoire en Russie et dans d’autres pays. Près de 12 millions de personnes ont pris part au défilé du Régiment immortel à travers la Russie le 9 mai 2015.

A Paris, le Régiment défilera entre la place de la Bastille et le cimetière du Père-Lachaise, où se tiendra la cérémonie de dépôt de fleurs au pied du monument des partisans soviétiques membres de la Résistance française. 

250 personnes ont participé au défilé organisé en 2015 à Paris, qui a réuni les ressortissants de presque toutes les républiques de l’ex-URSS. Cette année, les participants devraient être plus nombreux, d’autres manifestations commémoratives se tiendront en dehors de la capitale française. 

En 2016, Strasbourg accueillera son premier défilé du « Régiment immortel ». 

« Plus de 100 personnes ont prévu d’y participer. Mais ils pourraient être encore plus nombreux, car la capitale d’Alsace a invité les habitants de Friburg, Offenbourg, Baden-Baden, Colmar, Lyon », ont annoncé les organisateurs de la manifestation, représentants de l’Association de la culture russe à Strasbourg.

La manifestation se tiendra au parc de la Citadelle. Les célébrations du Jour de la Victoire à Strasbourg seront accompagnées de chants militaires, un spectacle de danse est également prévu.

Pour ceux qui ne pourront pas se rendre à la célébration, les organisateurs envisagent d’installer un « Mur de la mémoire ».

Source : RIA Novosti

Sur le même sujet :

Cinq célèbres chansons de guerre du temps de l’URSS

Deux dates, une victoire

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.