Cosmodrome Vostotchny : le premier tir reporté à la dernière minute

Soyouz 2.1a sur le pas de tir.

Soyouz 2.1a sur le pas de tir.

Marina Lystseva/TASS/RIA Novosti

L’Agence spatiale russe (Roskosmos) a reporté le premier tir du lanceur Soyouz-2.1a depuis cosmodrome Vostotchny (Extrême-Orient russe) 1,5 minute avant le lancement.

Une source de l’agence russe TASS informe que la décision a été prise en raison de l’écart affiché par un des indicateurs de la fusée.

« Ce sont les données d’un capteur. Je ne sais pas exactement de quoi il s’agit, il faut consulter la télémétrie, mais si le lancement a été arrêté automatiquement, cela veut dire qu’un paramètre ne correspondait pas à ceux fixés pour la fusée », indique l’agence.

Le lancement de réserve de la fusée est prévu pour le 28 avril.

Actuellement, le président russe Vladimir Poutine se trouve au cosmodrome. Le chef d’État a pris la décision de rester à Vostotchny jusqu’à ce que les circonstances de l’incident soient élucidées et d’attendre lancement de la fusée.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer