Moscou et Washington s’entendent pour assurer la sécurité des vols en Syrie

Le ministère russe de la Défense espère que les règles de la sécurité aérienne seront soutenues par tous les membres de la coalition

Le mémorandum établissant une distance de sécurité entre les avions et drones russes et américains en Syrie est entré en vigueur mardi 20 octobre. 

C’est le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, qui a annoncé que les parties étaient parvenues à une entente, sans toutefois dévoiler plus de détails, y compris sur les caractéristiques de cette distance. « À la demande de la partie russe », le texte du mémorandum ne sera pas rendu public, a-t-il souligné. 

Dans le cadre de l’accord conclu, des canaux de communication opérationnelle entre les militaires russes et américains seront prochainement mis en place. 

Le mémorandum ad hoc ne prévoit aucun échange de données de reconnaissance, ni d’information sur les cibles en Syrie. Cependant, le ministère russe de la Défense a qualifié le document d'« important ». « Nous espérons que ce document s’appliquera à l’aviation de tous les pays membres de la coalition anti-EI », a déclaré le porte-parole du département militaire russe Igor Konachenkov. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer