Moscou, cible de la moitié des investissements directs étrangers en Russie

Emile Alain Ducke/Global Look Press
Un phénomène auquel participent activement les sociétés françaises.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Au cours du premier semestre 2019, les investissements directs étrangers (IDE) à Moscou se sont élevés à 247,6 milliards de dollars, informe le site Lenta.ru, s’appuyant sur les propos de Vladimir Efimov, vice-maire de la capitale russe en charge de la politique économique et des relations patrimoniales et foncières. Or, cela représente tout bonnement la moitié des IDE enregistrés sur l’ensemble du territoire russe.

« Les plus importants investisseurs de la capitale sont des pays tels que l’Allemagne, la Finlande, la France, l’Italie, l’Autriche. Le plus souvent, les sociétés étrangères investissent des moyens dans des compagnies évoluant dans les domaines de la finance, des assurances, du commerce, de l’industrie et des hautes technologies, ainsi que dans l’immobilier », a ainsi précisé ce représentant de la ville.

Et d’ajouter que de nombreuses entreprises internationales étaient parvenues à développer avec succès leur activité à Moscou, à l’instar de Renault, qui y compte près de 5 000 employés et y a investi quelque 16 milliards de roubles (227,29 millions d’euros) entre 2013 et 2018, permettant l’assemblage, au sein de son usine locale, de pas moins de 700 000 véhicules.

« Les entreprises étrangères peuvent toujours compter sur divers traitements de faveur de la part des autorités moscovites. Par exemple, pour le soutien des nouveaux projets d’investissements dans le secteur de la production industrielle, la ville octroie des avantages baissant la charge régionale d’imposition de 17-25% », a par ailleurs souligné Leonid Kostroma, directeur de l’Agence urbaine de gestion des investissements.

De cette manière, Renault a par exemple bénéficié d’une remise de 2,7 milliards de roubles (38,36 millions d’euros).

Dans cet autre récent article, nous vous informions que deux compagnies françaises avaient été classées parmi les 50 meilleurs employeurs de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies