La Russie pourrait revoir à la baisse le nombre de professions interdites aux femmes

The Library of Congress / Visual Hunt
Envie de devenir pêcheuse côtière ou mécanicienne sur avion en Russie? Vos rêves de carrière pourraient bientôt devenir réalité!

En Russie, la liste des professions interdites aux femmes pourrait être prochainement raccourcie grâce à un projet du ministère du Travail, informe le journal RBC. Depuis l’adoption, il y a 20 ans, d’un décret portant sur cette question, 456 métiers leur sont en effet inaccessibles.

Dans sa nouvelle version, élaborée en considération des propositions de syndicats ainsi que d’employeurs et remise à la commission tripartite en charge de la régulation des relations socio-professionnelles, ce registre ne compte plus que 98 professions à accès limité pour la gent féminine. Une mise à jour de la réglementation qui pourrait entrer en vigueur le 1er janvier 2021, estime le ministère.

Parmi les perspectives de carrières qui s’ouvriraient par conséquent aux femmes figurent ainsi les métiers de chauffeur poids lourds (plus de 2,5 tonnes), membre d’équipage de pont, parachutiste, machiniste de train électrique, mécanicien automobile, machiniste-tractoriste agricole, ou encore pêcheur côtier au filet manuel.

En ce qui concerne les corps de métier leur restant interdits, principalement car susceptibles de nuire à leur « santé reproductrice » et donc à « la santé de la prochaine génération », sont soumises à restriction les industries chimique, métallurgique, pétrolière, gazière et minière, la construction de métros et de tunnels, la mécanique d’avions, l’extinction directe d’incendie, l’entretien des canalisations, etc.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi les femmes rejoignent l'armée russe?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies