Qui sont les principaux acheteurs du pétrole russe selon Forbes Russia?

Getty Images

La version russe du magazine Forbes a établi la liste des principaux acheteurs du pétrole russe. D’après ses données, c’est China National United Oil Corporation qui arrive en tête. Selon les calculs de la rédaction, à l’issue de l’année 2018, 39,5 millions de tonnes d’or noir ont en effet été acquises par ce dernier, pour un montant total de 20,5 milliards de dollars.

L’édition note par ailleurs que c’est la première fois que le partenaire chinois du pétrolier russe Rosneft devance Litasco, filiale suisse de négoce de la compagnie pétrolière russe Lukoil. Cette année, celle-ci se classe ainsi deuxième, avec 34,9 millions de tonnes acquises pour 17,6 milliards de dollars.

>>> Quelle est la valeur pécuniaire des réserves russes en pétrole et gaz?

En troisième position arrive Rosneft Trading, autre filiale de Rosneft. Sa part des contrats est de 12,5 milliards de dollars et le volume du brut acheté par elle en 2018 est de 25,1 millions de tonnes.

La société de négoce du français Total – Tolal Oil Trading SA (TOTSA) - figure quant à elle au 4e rang. En 2018, elle a conclu des contrats pour 10,3 milliards de dollars, tandis que le volume des livraisons lui étant destinées cité par le magazine est de 20,9 millions de tonnes de pétrole.

Enfin, c’est le consortium polonais Orlen qui clôt le peloton de tête avec 11 millions de tonnes pour 5,4 milliards de dollars.

Dans cet autre article, nous vous expliquons ce que la Russie exporte en dehors du pétrole.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies