Le premier bureau de change de cryptomonnaies en Russie a ouvert ses portes

Andrey Nikerichev/Moskva Agency

Le premier bureau de change de cryptomonnaies en Russie, baptisé Sbercoin, a été inauguré près de la gare de Koursk, à Moscou. À noter que la compagnie soutient que les gens ne devraient commercer qu’en bitcoins lorsqu’il est question de transactions à l’aide de monnaies virtuelles.

Ce n’est qu’après avoir présenté son passeport ou son permis de conduire qu’un client peut signer le formulaire et recevoir sa carte, son portefeuille électronique et les identifiants de son compte. De plus, pour des raisons de sécurité, afin d’effectuer un versement, il devra se rendre en personne à ce bureau.

Lire aussi : Que réserve 2018 pour le marché des cryptomonnaies en Russie?

Par ailleurs, le taux de change actuel est plutôt élevé : le 3 avril, il fallait en effet débourser 455 000 roubles (environ 6 410 euros) pour faire l’acquisition d’un bitcoin auprès de Sbercoin, alors que la société ne les achetait que 309 000 roubles (environ 4 355 euros) unité. La valeur du bitcoin sur le marché des changes Forex était alors aux alentours de 5 700 euros. Un business par conséquent relativement juteux.

Selon les médias nationaux, cette compagnie ambitionne d’ouvrir d’autres agences dans les centres d’affaires de la capitale. Certains internautes ont par ailleurs fait remarquer que le design des locaux et le nom de Sbercoin ressemblaient à ceux de la principale banque du pays, Sberbank. Cette dernière a cependant déclaré ne pas être liée à cette société, et chercherait même à déterminer s’il ne s’agit pas ici d’une violation de sa propriété intellectuelle.

Les banques russes ne pratiquent pour l’instant pas l’échange de cryptomonnaies contre de l’argent réel, mais la Douma d’État (Chambre basse du Parlement de Russie) réfléchit en ce moment-même à un texte visant à faire évoluer cette situation.

La Russie pourrait-elle s’imposer comme le nouvel Eldorado des cryptomonnaies ? Nous revenons sur les perspectives que le pays propose en la matière dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies